Hamadoun Mahalmoudou

Le représentant du secrétaire général du CILSS, Hamadoun Mahalmoudou a expliqué que la rencontre de Lomé vise à évaluer tous les engagements pris au niveau des États et s’assurer que s’il y a pas des fléaux qui ont impacté négativement la campagne agricole.

"Cette journée permettra d’identifier les zones où les choses se sont très bien passées et également faire l’inventaire des difficultés au cours de la campagne. La finalité est de trouver des réponses idoines aux difficultés exprimées par chaque au cours de la campagne agricole", a-t-il confié.

Lire aussi : Le CILSS s’engage à valoriser les produits forestiers non ligneux

"Nous allons écouter l'ensemble des pays  pour faire le point de la situation tel que constater et alerter au besoin nos partenaires pour que des dispositions soit prises", ajoute M. Mahalmoudou.

Le CILSS regroupe l'ensemble des pays du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest.  

La réunion à Lomé entend faire le point de la campagne agropastorale depuis son démarrage autour du thème : "L’importance des produits forestiers non ligneux (PFNL) dans le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et des moyens d’existence des ménages vulnérables au sahel et en Afrique de l’ouest".

Votre avis