Relance opérationnelle du PNPER

Le temps est désormais compté, le chrono est ouvert pour faire apprécier les premières retombées du projet à tous les acteurs, y compris, au FIDA (Fonds international de développement agricole), chef de file des bailleurs.

Jeudi, une rencontre est ouverte à Tsévié (35 km de Lomé), moins de deux semaines, après celle de Lomé où Martin Lisandro, Directeur Afrique de l’Ouest et du Centre du FIDA prenait part pour la relance opérationnelle du projet.

Lire aussi : Le PNPER n’est pas du temps perdu

Toutes ces nouvelles orientations seront partagées pendant 72h aux participants de l’atelier de Tsévié afin qu’ils s’approprient des nouveaux dispositifs du projet lancé depuis 2015 et qui a trop connu de difficultés dans sa mise en œuvre.

A en croire, Mme Assih, aujourd’hui, tout est en ordre et la relance opérationnelle du PNPER devra aboutir à des résultats concrets.

"Aujourd’hui avec tous les changements intervenus, il est nécessaire d'aller à la rencontre des acteurs aussi bien techniques, opérationnels mais également des bénéficiaires qui pourraient avoir accès au projet", a-t-elle indiqué.

Elle a noté que "le Togo a eu la chance depuis le 25 juin 2018 de bénéficier du mécanisme participatif au financement du secteur agricole (MIFA) qui jouera un rôle prépondérant dans la mise en place des objectifs du PNPER".

La Secrétaire d’Etat a par ailleurs sollicité des microfinances pour un meilleur accompagnement aux jeunes entrepreneurs ruraux dans le cadre du projet et promet un soutien sans faille à ces microfinances en contrepartie d’un accompagnement de qualité.

Elle a révélé  qu'actuellement l'Agence nationale de promotion et de garantie de financement (ANPGF) va bientôt signer une convention de partenariat avec la FNFI (Fonds national de la finance inclusive) pour bénéficier des garanties nécessaires prévu dans le cadre du projet.

"Pour les accompagnateurs du secteur agricole, je souhaiterais à leur niveau la plus grande écoute à l’endroit des bénéficiaires du projet qui sont les principales cibles", a exhorté Mme Assih.

Elle a également convié les bénéficiaires à s’impliquer pour une meilleure réussite du projet qui tient à cœur au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

Lire aussi : PNPER: Toutes les demandes seront bientôt traitées et prises en compte

"Je veillerai personnellement pour que les outils misent à votre disposition soit bien gérés et que votre implication et la rigueur dans la gestion des ressources dont vous bénéficierez soit à la hauteur des efforts qui seront consentis par l'équipe, le gouvernement et par toutes les autorités qui s'impliquent dans ce projet", lance –t-elle.

Elle rappelle que "l'objectif du PNPER est que d'ici la fin de cette année, tous les entrepreneurs de chaque région qui se sont manifestés avec un projet de qualité puissent bénéficier le plus rapidement possible de leur projet".

"Dès le début du mois d'octobre, les premiers bénéficiaires du projet doivent rentrer en possession de leur financement et démarrer positivement leurs projets", signale Mme Assih.

Après l’étape de Lomé et de Tsévié, cap sera mis dans les prochains jours dans toutes les autres régions du Togo pour porter ce message d’espoir à tous les bénéficiaires du PNPER.

Sandali Palakiyem de retour de Tsévié pour Agridigitale.

Mots-clés :

Votre avis