Selon l’agence Xinhua, le gouvernement, à travers l'adoption de ces décrets veut diversifier les sources d'approvisionnement en électricité en libéralisant le secteur de la production et de la distribution de l'énergie électrique au Burkina Faso.

Ces deux décrets adoptés sont inspirés de la nouvelle loi de 2017 portant sur la réglementation générale du secteur de l'énergie au Burkina Faso, a indiqué le gouvernement jeudi dans un communiqué publié à l'issue du Conseil des ministres de la veille.

Il s'agit du décret sur l'adoption d'un cahier des charges applicables aux concessionnaires de distribution d'électricité au Burkina Faso et de celui sur la rémunération des activités concourant à la fourniture d'électricité et à la fixation des méthodologies et des paramètres de détermination des tarifs de transport et de distribution de l'énergie électrique.

Par ailleurs, face au déficit énergétique que connaît le pays, le gouvernement burkinabè a annoncé qu'il va bientôt procéder au remplacement des lampadaires à haute tension installés sur les voies publiques des centres urbains par des lampadaires LED.

"Au ministère de l'Energie, le Conseil a validé les résultats d'un appel d'offres pour l'acquisition et l'installation de lampadaires LED en remplacement de ceux à base de sodium et de mercure dont nous disposons actuellement", a déclaré le ministre en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, à l'issue du Conseil des ministres.

Ce projet évalué à 3,5 milliards de francs CFA (6,23 millions de dollars) devrait permettre à terme de réduire les besoins actuels en énergie pour l'éclairage des lampadaires sur les voies publiques d'environ 60 à 70%, a-t-il ajouté.
 

Selon les spécialistes, le secteur de l'électricité au Burkina Faso est confronté à un "déséquilibre persistant entre l'offre de l'énergie et une demande de plus en plus forte dont le taux de croissance annuel est d'environ 13%".


 Le Burkina Faso a pris la ferme résolution de mettre tout en œuvre pour exploiter l'une de ses principales ressources : le soleil. Le pays possède la plus grande centrale photovoltaïque de la sous-région avec une capacité de production annuelle de 56 GWh, qui constitue environ 6% de la consommation du réseau national interconnecté.

Source : Xinhua/Agridigitale

Votre avis