Les éleveurs de porc du Brésil ont le vent en poupe

Le site Epochtimes renseigne que les éleveurs de porc du Brésil depuis peu, se frottent les mains pendant que l’épidémie de peste porcine décime les cheptels asiatiques avec des millions d’animaux abattus.

Lire aussi : Le cochon n’aime pas le désordre

La conséquence directe rapporte le journal, est que "face à la forte demande sur le marché, les exportations brésiliennes de viande porcine ont bondi d’un tiers, tant en valeur (+30,5%, à 647,54 millions de dollars) qu’en volume (+27,3%, à 303 mille tonnes) au premier semestre 2019 par rapport à la même période l’an dernier".

En France, une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiée jeudi, note que la contribution de la branche agricole au Produit intérieur brut national (PIB) est en hausse de 7% en 2018.

"En 2018, la production agricole en valeur a progressé de 5,7% et dépasse les niveaux antérieurs, à la forte baisse de 2016", assure l'Insee rapporté par le site Bourorama.

Enfin, Le nouvelliste rapporte qu’en matière de tourisme, "Haïti dispose d’un avantage comparatif à ses voisins" des Caraïbes. 

"L’augmentation du nombre de touristes aura à coup sûr des retombées positives sur des secteurs comme l’agriculture, le commerce, la construction. Surtout que le pays dispose d'un atout de taille, l’héritage culturel et historique", écrit le journal.

Mots-clés :

Votre avis