L'agriculture digitale fascine la jeunesse africaine passionnée des TIC (image @CTAflash)

Elaboré par le Centre de Technique de coopération Agricole et rural (CTA) et de Dalberg Advisors 2018-2019, l’étude détaille les raisons qui justifient le recours de l’Afrique aux technologies pour développer son agriculture.

Outre le diagnostic, le rapport énumère quelques pistes pour que ces technologies soient au service d’un développement durable sur le continent.

"Comme nous l'avons vu dans d'autres secteurs, la technologie est essentielle pour influer sur le changement et stimuler le développement. Il rapproche les pays, réduit les obstacles au commerce et offre une fenêtre d'opportunité aux jeunes entrepreneurs natifs à la pointe des innovations appliquées à différents secteurs économiques. En agriculture, la numérisation pourrait changer la donne en stimulant la productivité, la rentabilité et la résilience au changement climatique", indique Michael Hailu, Directeur du CTA.

La numérisation est axée non pas sur les TIC individuelles mais sur l’application de ces technologies à des chaînes de valeur complètes. Un thème récurrent dans tous les travaux du CTA.

L'avenir, c'est dans l'agriculture digitale

"Dans le domaine de l’entreprenariat des jeunes, nous promouvons une nouvelle génération de jeunes agro entrepreneurs dans le secteur des TIC. Dans l'agriculture intelligente face au climat, plusieurs projets fournissent des informations susceptibles d'aider à renforcer la résilience des petits exploitants. Et en ce qui concerne l'autonomisation des femmes, nous soutenons les plateformes numériques pour favoriser une plus grande inclusion des femmes entrepreneurs dans les chaînes de valeur agricoles", indique –t-il.

Lire aussi : Widim Pompe : une appli qui connecte l’agriculteur à sa pompe

Le rapport appelle à des politiques et investissements appropriés pour ne pas hypothéquer le développement durable et inclusif en Afrique.

"Pour tirer parti de cette opportunité, nous devons nous assurer que le développement est coordonné, que les meilleures pratiques sont partagées et qu'une approche collaborative pour déployer et intensifier l'innovation numérique, principalement axée sur l'utilisation croissante par les agriculteurs, est adoptée", suggère le document.

La transformation de l'agriculture est au cœur des priorités des gouvernements africains dans leur effort pour relever les défis de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, du changement climatique, du chômage des jeunes et de la croissance économique.

Le rapport recommande qu’avec les bonnes politiques, l'innovation et l'investissement, l'agriculture du continent pourrait transformer en une centrale non seulement pour nourrir une population croissante, mais également pour créer des emplois décents pour des millions de jeunes.

Mots-clés :

Votre avis