Les pirogues et les filets au repos

"La mer rejette systématiquement tous nos filets", déplorent les pêcheurs rencontrés par Agridigitale sur la plage de Lomé.  

Ils ajoutent que la "mer est très dangereuse ces temps-ci, ce qui impose un congé involontaire à toute activité de pêche".

"Nous remarquons de grosses vagues dangereuses et pour cela les pêcheurs ont pris du recul. La Mer dans cet état ne permet pas aux pêcheurs de contrôler les pirogues et parfois même, cela conduit à la noyade de certains de nos confrères", témoignent-t-ils.

Chaque semaine,  au moins 4 jours sur 6, les pêcheurs se lancent à l’eau pour ressortir le poisson de la mer. Ces produits de pêches sont livrés aux bonnes dames qui viennent s’en procurer.

Elles sont aussi affectées par ce congé technique provoqué par la montée des vagues. 

Selon plusieurs témoignages, la situation pourrait prendre jusqu’à un mois. Pour les visiteurs de la plage ces temps-ci, la prudence est de mise.  

Sandali Palakiyem de retour de la plage de Lomé pour Agridigitale.

Votre avis