Les participants partent ravis de la rencontre agricole de Notsé

Une séance de forte motivation et d’incitation à se lancer dans l’entrepreneuriat agricole, surtout, les techniques portant sur la multiplication rapide des volailles et petits ruminants.

Les participants venus de Lomé, Atakpamé, Tsévié, d’Aného, de la ville de Notsé et ses quartiers périphériques ont pris d’assaut la salle de la préfecture de Notsé.

Séance de questions et réponses

Pendant 5h d’horloges, d’éminents spécialistes ont entretenu les paysans, éleveurs, entrepreneurs agricoles, retraités passionnés de l’élevage et simple curieux sur les techniques de multiplication rapide des volailles et petits ruminants.

Un accent particulier a été mis sur les bonnes pratiques pour accroître sa productivité dans l’élevage de volailles, itinéraire technique recommandé pour l’élevage d’ovins et de caprins, la biosécurité animale et les techniques de management pour rentabiliser son élevage.

Pour l’ensemble des participants à la fin de l’atelier sanctionné par des remises d’attestation, c’était une "pure délivrance des mentalités" car, ils peuvent enfin, mieux rentabiliser leur cheptel.

"Grâce à cette formation, j’ai acquis d’autres systèmes d’élevage pour accroitre le rendement. À base de 10 poules et d’un seul coq, je peux gagner plusieurs poussins. Donc, avec la nouvelle stratégie apprise ici, je compte quitter mes centaines de poules par an pour aller jusqu’à 600, voire 1000 poules par an", témoigne Koffi Assogba, venu du village d’Adékpé situé à 12km de la ville de Notsè.

L'équipe technique du journal

"Ce qui m’a plu dans l’intervention des formateurs, c’est que, je peux utiliser les résidus des poules et les coquilles des œufs pour faire du fumier. Donc, ça va me permettre d’enrichir ma parcelle de maraîchage Bio et je compte y associer l’élevage", ajoute Alphonse TEHOU, participant, technicien réseau informatique, passionné de l’élevage et du maraîchage.

A leur tour, les autorités locales de la ville de Notsé ont apprécié la démarche qui cadre parfaitement avec la vision du gouvernement, visant à faire de l’agriculture un secteur de croissance de l’économie togolaise, de création de richesse et d’emplois.

"Nous encourageons cette initiative de renforcement de capacité dans le domaine de l’élevage. Le développement de notre communauté passera aussi par ce genre d’initiative", salue Moustapha BAH Traoré, Secrétaire du Conseil de la préfecture de Haho.

Remise d'attestation aux participants

Les responsables du journal www.agridigitale.net ont exprimé leur gratitude sur la mobilisation des populations rurales en quête du savoir et ont souligné que cet atelier agricole sera réédité dans les prochaines semaines dans d’autres régions du Togo.  

"Cette formation rentre dans le cadre de la mission que s’est assignée le journal qui consiste à orienter les populations en termes d’entreprenariat agricole, parce que nous sommes persuadés que les gens peuvent prospérer en embrassant ce secteur", soulignent-ils.

La prochaine étape sera le cap de Sokodé (région centrale) dans le mois de février 2019.

Mots-clés :

Votre avis