Délégué Général du festival international du film environnemental (FIFE) Togo/France, Charles s’engage à travers ses œuvres à voler au secours de la planète mère à travers les productions de films écologiques, de mode, de l’écoslam, de la mode écologique.

Le fil rouge de son dernier court métrage, "Dernière guerre", parle d’un jeune du nom de Joé, recruté dans l’armée loyaliste formée par le colonel Koffi pour la cause de l’humanité. Peut-il sauver oui ou non la planète en obligeant les terriens à respecter les recommandations des Cop21, 22, 23..? La réponse en août prochain à la première sortie en salle du film.  

Charles Kodzo Etsi est l’invité mercredi du journal Agridigitale.

Une guerre pour sauver la planète

"Dernière Guerre" est un premier numéro d’une guerre contre la conscience humaine. Le Colonel Koffi a mis en place une armée pour prendre la défense de la planète terre en s’attaquant aux consciences destructrices. Pourquoi les commandos ?  C’est pour montrer l’état critique de ce fléau, donc le prendre sous un angle plus important.

Et, nous devons agir;  agir maintenant. Le Colonel Koffi a donc mis en place "des commandos verts" pour faire appliquer les recommandations des COP et conférences internationaux sur l’environnement. Et nous ne sommes qu'au début de cette guerre.

Les déchets plastiques font débat. Comment selon vous, l'humanité pourra régler ce problème

Les déchets plastiques non biodégradable ont une durée de vie de près de 400 ou 500 ans. D’abord, nous devons encourager la production des sachets biodégradables. Ensuite, faire appel à l'esprit de créatif  des stylistes modélistes, accessoiristes pour les transformations de ces sachets non biodégradables en vêtements ou produits accessoires comme les produits de "Zamké" ou "réutilise-moi".

Les populations doivent aussi participer à cette lutte en appliquant le tri des déchets plastiques en amont  depuis les ménages.

Et pour terminer, nous devons faire appel aux artistes (du slam, de la musique, de la mode, de la photographie, de la peinture) comme le fait l’artiste plasticien Clay Apenouvo à Paris à travers des géantes expositions dénommées " Plastique attaque", pour un accompagnement dans la sensibilisation, l’éducation, l’information et la formation des populations.

Quel appel pour sauver la planète ?

En tant que cinéaste, je demande de suivre avec beaucoup d’attention mon dernier film " Dernière guerre" puisque ce film porte un message universel à la fois aux analphabètes et aux intellectuelles sur la protection de notre planète. Le danger aujourd’hui est imminent et nous devons tous agir quand on parle de la destruction de la vie planétaire.

Aux décideurs, je demanderai de soutenir les projets de sensibilisation, de formation et d’information sur l’environnement. Et à la population, je dirai que chacun est responsable de cette destruction que nous devons tous agir individuellement pour un résultat commun.

 

Votre avis