Et ce rêve, c’est possible avec l’engagement pris jeudi à Beijing, au 3ème festival Chine-Afrique qui regroupe plus de 150 jeunes leaders venus des 54 pays d’Afrique.

Une véritable messe mondiale d’engagement, de prise de responsabilité de la jeunesse sur son devoir dans la construction du nouveau monde, son implication dans les projets de développement et surtout, sa participation dans les prises de décision pour garantir un futur radieux entre l’Afrique et la Chine.

Pour les dirigeants chinois, il s’agit de connecter le rêve chinois sur celui Africain et de développer de nouvelles relations durables de coopération entre les peuples.

L’édition 2018 du festival des jeunes, initiative du ministère des affaires étrangères chinoises et de la fondation "China Soog Ching Ling" sera l’occasion pour la jeunesse africaine et chinoise de discuter dans complaisance des problèmes liés à l’avenir des relations entre la chine et l’Afrique et de dégager les pistes de solutions aux défis agricoles, économiques, politiques de l’heure.  

La présidente du parlement des jeunes de l’Union africaine (UA), Muyumba Francine a d’emblée interpellé la jeunesse africaine sur sa lourde responsabilité dans la définition des relations futures entre la Chine et l’Afrique.

Pour elle, les objectifs fixés dans l’agenda 2063 de l’Union africaine ne seront atteints que si la jeunesse est invitée à la table de discussion et prenne activement part aux prises de décision.

"Si la jeunesse n’est pas promue, l’objectif 2063 ne sera pas atteint", a-t-elle fait savoir préconisant la mise sur pied d’une plateforme dynamique de discussion entre la jeunesse africaine pour peser sur toutes les prises décisions.

Le responsable de la fondation, Jiarui Wang a pour sa part, appelé la jeunesse africaine et chinoise à se serrer les mains pour bâtir une nouvelle forme de coopération axée sur le succès.

M. Wang a cité les domaines de coopération à savoir, le transfert de technologie dans le développement de l’agriculture ; le développement du business, l’entrepreneuriat, le développement local etc. que la Chine s’engage à accompagner les Etats africains.  

"La jeune génération doit développer les rêves, prendre leur responsabilité et construire un monde meilleur. Il faut développer la solidarité, renforcer les liens d’amitié, serrez surtout les mains pour réaliser les rêves africains et chinois", a-t-il lancé.

Pour lui, ce festival permettra d’écrire un nouveau chapitre pour l’avenir des relations entre la Chine et l’Afrique.

Le troisième festival des jeunes ouvert à Beijing en présence de nombreuses personnalités dont les ambassadeurs africains accrédités en Chine et les ambassadeurs des jeunes du continent se poursuivra dans la province de Sichuan avec pour thème central "connecter les rêves et créer une nouvelle ère pour les relations sino-africaines".  

Des panels sur la coopération économique, le développement de la jeunesse seront animés par d’éminents experts suivis des visites de terrain pour la découverte des nouvelles techniques d’irrigations développées par la Chine pour booster son secteur agricole et garantir l’autosuffisance alimentaire.

La fondation China Soong Ching Ling qui porte le nom de la présidente honoraire de la république populaire de chine est une personnalité très populaire en Chine et à l’international.

Mme Ling s’est battue pour la révolution démocratique en chine et a réussi par sa fondation fondée en 1982, développer l’amitié internationale entre les peuples du monde par un partage de savoir sur le plan de la science, littérature, culture, civilisation etc.

 

Votre avis