Éric Ametsipé, promoteur du salon

"C’est pour valoriser nos produits naturels et nos métiers de beauté, et profiter pour proposer une solution alternative durable à ceux qui sont en conflit avec les produits chimiques", explique Éric Ametsipé, promoteur du salon.

M. Ametsipé explique que ce salon encore appelé " Belle Africaine Top 55" sera organisé en partenariat avec la Direction générale de la Promotion du genre sous l'égide du Ministère togolais de la Promotion de la femme.

Au menu : sensibilisation sur les produits naturels de beauté (la femme et la beauté) ; exposition et vente des produits naturels de beauté et services, B to B, intronisation de l'Ambassadrice VMB contre la dépigmentation (gardons la peau naturelle, un excellent outil de communication); formation et échanges etc.

Lire aussi : ‘Stop…, sinon vous le payerez de votre vie’

"Ce salon sera également l’occasion de valoriser les produits agricoles et forestiers transformés en produits de beauté, partage de nouvelles orientations et innovations, des astuces sur la transformation locale pour des locaux", ajoute le promoteur.

Quelques 3000 visiteurs, surtout les femmes qui sont célébrées le 8 mars sont attendues à ce salon de Lomé. Des exposants viendront de 4 pays (Bénin, Ghana, Sénégal et Togo) pour partager leur savoir-faire sur la transformation des produits locaux en produits de beauté pour préserver sa peau.

Votre avis