Un dispositif qui encourage le financement des PME/PMI

L’agriculture occupant une bonne place dans l’économie des Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA), financer ces PME/PMI, qu’elles soient dans le secteur agricole, agro-alimentaire, dans l’industrie ou tout autre, contribuera à booster la croissance dans les pays de l’Union.

La chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a bien fait de poser le diagnostic ce jeudi à Lomé. Ces entreprises rencontrent d’énormes difficultés à financer leurs activités, malgré qu’elles représentent près de 95% du tissu économique.

"Cette catégorie d’entreprises est redoutée à tort ou à raison par certaines banques car selon ces dernières, les PME/PMI représenteraient un risque avéré," déplore Mensah Koffi, directeur du développement du secteur privé au ministère du commerce.

En guise de thérapie, le conseil des ministres de l’UEMOA a adopté le 29 septembre 2015, une décision pour mettre en place un dispositif destiné à soutenir le financement des PME/PMI.

"Ce dispositif apporte une réponse appropriée à la problématique de l’accès des PME/PMI au financement bancaire à travers les incitations offertes par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest à travers les établissements de crédit et une meilleure organisation de l’accompagnement de ces entreprises," rassure Kossi Amétépé GLE, vice-président de la Chambre de  Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT).

La mise en œuvre réussi de ce dispositif nécessite l’implication de plusieurs acteurs notamment les Etats, les structures d’appuis et d’encadrement des PME/PMI, les établissements de crédit ainsi que le marché financier régional.

Au Togo, un comité a été créé par un arrêté interministériel en février 2018. Il est composé des représentants de l’administration publique (Ministère du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Promotion de la Consommation Locale, le Ministère de l’Economie et des Finances) du secteur privé (Chambre de  Commerce et d’Industrie du Togo, le Conseil National du Patronat de Togo, le Groupement Togolais des PME/PMI) ainsi que la Direction Nationale de la BCEAO.

Ce comité est chargé entre autres de définir les critères de sélection des structures d’appui et d’encadrement des PME/PMI, sélectionner des structures ayant les capacités nécessaires notamment les moyens humains, matériels et organisationnels pour encadrer les PME/PMI.

A ce jour le comité a retenu 13 structures ayant les capacités nécessaires pour appuyer et encadrer les PME/PMI sur les 14 qui ont manifesté leur  intérêt.

Il s’agit de : ANPGF, CGAP, AUDIT $ CONSEIL REUNIS, AUDIT-COM TOGO SARL, BCGO SARL, CAEM SARL, DEAL $ CONSULTING, JGK-EC, KAPI CONSULT, LMDE, PASYD CONSULTING AFRICA, SOCODE SARL, SYL CONSULT-TOGO.

Autant vite s’adresser à ces structures pour décrocher le financement bancaire.

Votre avis