Rentrée solennelle à l'EISMV à Dakar

Dr Sidi Oueld Salem, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et des Technologies de l’information et de la Communication de la République Islamique de Mauritanie, Président du Conseil d’administration de l’EISMV a présidé les travaux le vendredi 1er mars à Dakar au Sénégal.

Pour le Directeur Général de ce centre d’excellence de l’UEMOA et centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), le Pr Yalacé Yamba KABORET, "les étudiants sont au cœur du plan stratégique horizon 2025 de l’EISMV". 

Lire aussi : L’âge d’or pour nourrir sainement l’Afrique

La leçon inaugurale de cette rentrée solennelle a été lue par le Dr Amadou NDIAYE du Département des Sciences Agronomiques, Aquaculture et Technologiques Alimentaires de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. 

Pr Yalacé Yamba KABORET(D)

Il a rappelé que "les attaques terroristes se font de plus en plus persistantes de nos jours et constituent un fléau de grande actualité".

"Ce n’est pas sans étonnement si le pastoralisme est gravement impacté au vu des régions concernées. Il est donc de notre ressort de contribuer à l’éradication de ce fléau à travers des solutions durables et des actions efficaces pour préserver l’élevage", a-t-il ajouté.

L'École Inter-États des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar (EISMV) est une école vétérinaire située à Dakar, au Sénégal. Actuellement l'EISMV rassemble 15 États membres qui participent à son budget de fonctionnement : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la République du Congo, le Gabon, la Mauritanie, le Niger, la République centrafricaine, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad, le Togo et le Mali.

L’EISMV de Dakar a pour missions de former des docteurs vétérinaires, de réaliser des formations continues, d’apporter l’expertise et autres prestations de service aux États membres.

L’école a une double vocation d’enseignement et de recherche. Elle dispense un enseignement supérieur vétérinaire répondant au profil du vétérinaire en Afrique.

Cet enseignement est constitué par l’ensemble des connaissances indispensables à tous les vétérinaires, c’est-à-dire tout ce qui concerne la santé et les productions animales, la conservation et l’exploitation des animaux, notamment la zootechnie, l’hygiène, la médecine, la chirurgie et la pharmacie des animaux domestiques, ainsi que le contrôle et l’utilisation des produits d’origine animale, y compris les produits de la pêche.

L’EISMV  a  formé  depuis  sa  création  plus de  1190 docteurs  vétérinaires  parmi  lesquels  on  dénombre  153  filles et plus de 90 togolais.

------------

De notre correspondant à Dakar, Roger SANKARA

Votre avis