Sur le site de la construction du nouveau port de pêche de Lomé

Sur ces sept(7) dernières années, cette coopération a été encore plus intense et marquée par de nombreuses réalisations grâce à l’Agence Internationale de coopération Japonaise (JICA).

La Coordinatrice de la JICA au Togo, Tomoko Ebihara et Komlagan Akpoto, Directeur de la coopération bilatérale ont pendant 7 jours, durant le mois de novembre 2018, visité les sites des réalisations.

"Les résultats ont été satisfaisants et encourageants", saluent unanimement à la fin de la tournée la délégation japonaise et togolaise.

Les préfectures Dankpen et Oti désenclavées

Pont sur le fleuve Kara

Au Togo, les actions de la JICA sont principalement axées sur le développement du corridor logistique, l’amélioration des services sociaux et la réduction des inégalités.  

Dans le cadre du développement du corridor logistique, la JICA a lancé de vastes chantiers stratégiques pour le pays visant à renforcer l’architecture des infrastructures économiques.

Deux ponts sont en construction sur les fleuves Kara et Koumongou (nord-Ouest du pays) et financés par l’agence à hauteur de 15,8 milliards de FCFA.

L’objectif étant de désenclaver les préfectures de Dankpen et de l’Oti,  premiers bénéficiaires.  

"Le chantier est déjà exécuté à 97% et sera livré dans 10mois", rassure Masahiro Shiratori, responsable en charge de la supervision des travaux.

De l’eau potable à 20.000 personnes et un nouveau port de pêche

Point d'eau potable dans les savanes

En tout, 100 ouvrages équipés de forage avec pompe à motricité humaine (PMH) et 10 mini adductions d’eau potable à motopompe ont été réalisés depuis 2013 dans les régions maritimes et des savanes.

Les ouvrages ont coûté plus de 5 milliards et ont amélioré l’accès aux services sociaux de base, surtout l’accès à une eau potable. Les bénéficiaires (20.000) s’en réjouissent et souhaitent la réalisation d’autres forages pour que davantage de personnes soient desservies.

Pendant la même période, plusieurs togolais ont vu leurs capacités renforcées et le chantier du nouveau port de pêche est en cours d’exécution. Le nouveau port de pêche de Lomé financé par l’agence va coûter plus de 16 milliards F.cfa. Les travaux à ce jour, exécutés à 85% seront livrés en mars 2019 au plus tard.

Son opérationnalisation permettra de créer plus de 5 mille emplois, améliorer la balance commerciale et la sécurité alimentaire du pays.

C’est l’argent du contribuable, le résultat est un impératif

Pendant 7 ans, plus de 36 milliards de Yen japonais soit environ 182 milliards de F cfa et plus ont été décaissés par le Japon pour les réalisations en faveur du développement du Togo dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays.

"Le financement n’est pas un cadeau du père noël", confie Ebihara Tomoko, coordinatrice de l’Aide publique au Développement du Japon. Elle précise que "cet argent provient des contribuables japonais qui transmet les vives attentes d’un résultat tangible"

"Les financements de la JICA passent par trois modalités à savoir la coopération technique, l’aide financière non remboursable et le prêt concessionnel", explique –t-elle.   

In fine, les résultats satisfaisants des réalisations sur les 7 dernières années au Togo encouragent la JICA à continuer sa coopération avec le pays. "La JICA est toujours aux côtés du Togo et y demeurera", réitère la représentante de l’agence nipponne.

-------------

Maliki Natchaba, consultant en développement rural

Mots-clés :

Votre avis