"#CivicBag est une initiative citoyenne qui recycle du papier ciment pour en faire des sacs de courses et autres emballages usuels, afin d'amener nos concitoyens à moins recourir à l'usage des sachets plastiques non-biodégradables", a-t-il confié mercredi à Agridigitale.

L’invention du jeune Noussia a déjà raflé plusieurs distinctions dont le 1er prix du Forum International pour le Développement de l'Entrepreneuriat en Afrique (FIDEA). Il urge de passer des discours à l’acte, lance –t-il dans cet entretien.

Qui porte la responsabilité de ces sachets plastiques polluants?

La responsabilisé de l'état actuel, surtout de la présence excessive des sachets plastiques non-biodégradables incombe à nous tous. Tant aux pouvoirs publics, aux producteurs et aussi bien aux utilisateurs que nous sommes.

Peut-on envisager une interdiction de la fabrication

Interdire Oui !  Mais il faut une solution alternative durable. Et là aussi, une chose est d'interdire par des textes de lois, il en est une autre de suivre la mise en œuvre effective et efficiente de cette interdiction. Je rappelle que notre pays le Togo a interdit depuis 2011 la production, l'importation, la distribution et la commercialisation de ces sachets polluants sur notre territoire.

Depuis cette date jusqu'à ce jour, vous pouvez facilement apprécier la mise en œuvre de cette loi. Dans les pays comme le Rwanda, le Maroc et tout récemment la Côte d'Ivoire, l'interdiction est suivi d'actions. Et les résultats sont forts appréciables par les habitants et les visiteurs de ces pays sus cités.

Il est vrai que l'usage du sachet plastique non-biodégradable est entré dans les habitudes et il faudra du temps pour s'en passer, mais il faut toujours commencer quelque part.

Des actions fortes pour enrayer le phénomène

Il faut que nos gouvernants prennent des mesures coercitives pour la mise en œuvre effective de la loi interdisant la production et la commercialisation des sachets plastiques non-biodégradables.

Ensuite, il faut que le ministère en charge des questions de l'environnement en partenariat avec les médias et les acteurs de la société civile fassent la vulgarisation de cette loi à travers des sensibilisations  et des formations des populations sur les dangers liés à l'utilisation de ces sachets polluants.

Il est important que nos gouvernants encouragent et soutiennent de diverses manières  des initiatives citoyennes comme la nôtre :   #CivicBag qui fait du recyclage et de la fabrication des sacs et emballages en papier. Il faut également mettre à contribution les TICs pour parvenir à combattre efficacement la pollution par le plastique.

#CivicBag, une vraie alternative 

CivicBag est une initiative citoyenne qui recycle du papier ciment pour en faire des sacs de courses et autres emballages usuels, afin d'amener nos concitoyens à moins recourir à l'usage des sachets plastiques non-biodégradables. Nos sacs sont réutilisables, résistants et personnalisables.

CivicBag entend vulgariser la fabrication des sacs et emballages en papier,  dans les ménages à travers des formations pratiques. Pour atteindre un grand nombre de personnes, nous comptons entrer en partenariat avec des acteurs de la société civile d'autres pays qui ont les même problèmes que nous, pour implanter des unités de production des  #CivicBag.

Pour finir, je dirai tout simplement en direction des acteurs en charge de la question de l'environnement qu'il est beaucoup mieux d'accompagner des discours des actions concrètes.  Qu'ils soutiennent véritablement des initiatives qui proposent des solutions innovantes à la problématique du plastique polluant.

Nous avons besoin d'un environnement sain et viable. Chacun doit s'y mettre pour que cela soit effectif. Notre avenir commun en dépend.

Votre avis