Wakilou Tchagbèlè de retour du champ depuis Kvong

Wakilou Tchagbèlè vient du champ depuis Kvong, une ferme située à 20 km environ de Tchalo dans la région centrale où réside sa famille.

"Je suis originaire de Tchalo, mais nos champs vont jusque-là ; et c’est à ce niveau que moi j’ai pu trouver ma propriété", explique-t-il à Agridigitale.

Wakilou n’a pas l’agriculture comme activité principale, il est aussi salarié  dans une structure à Sokodé.

Sans le champ, Tchagbèlè n’est plus lui-même

"J’ai grandi avec les activités agricoles et c’est rentré dans mes habitudes ; je n’arrive pas à m’en passer surtout quand la campagne agricole débute", raconte-il.

Wakilou aussi bien qu’il aime les champs, n’a pas perdu les vieilles habitudes. Le lot d’ignames qu’il porte sur son vélo est le premier déterré de son champ et il compte en consommer avant de réfléchir à quoi faire du reste après.

Le champ me donne un coup de main

Au-delà du fait que ça lui permet d’être lui-même, les produits agricoles issus du champ de Wakilou sont pour le salarié une réduction du coût de l’alimentation et quelques fois comblent certains vides.

Il passe les jours ouvrables à Sokodé.  Déjà le vendredi soir, il est à Tchalo auprès de ses 2 épouses et ses 4 enfants.

Mots-clés :

Votre avis