Jusqu’à cette période, 80% des producteurs agricoles du continent  pratiquaient encore l’agriculture biologique, respectueuse de l’environnement.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique se définit comme un système de gestion et de production agricole alliant un haut niveau de biodiversité à des pratiques environnementales qui préservent les ressources naturelles.

C’est une méthode de culture qui intègre également les normes rigoureuses en faveur du bien-être animal. Elle répond à une demande croissante de produits naturels par les consommateurs tout en contribuant à la préservation de l’environnement dans le cadre de développement durable.

Le terme agriculture biologique ne peut s’appliquer qu’aux catégories de produits non transformés tels que les légumes, céréales, fruits, cotons, fleurs animaux œufs, lait et transformés pour l’alimentation humaine (fromages, pains). Elle s’applique aussi à l’alimentation destinée aux animaux (tourteaux de soja par exemple)

Les conditions ou normes définies pour répondre à une agriculture biologique

La pratique de l’agriculture biologique exclut l’utilisation de tout produit chimique tel que les engrais chimiques et les pesticides. Les organismes génétiquement modifiés ne sont pas aussi autorisés de même pour les déchets et rejets organiques qui doivent être recyclés.

Aussi, la rotation des cultures est la méthode adoptée pour la régénérescence des sols et les agents biologiques pour la lutte des ravageurs.

L’élevage extensif est adopté avec une alimentation bio et la priorité est donnée aux médecines douces et à la prévention. Le bien-être animal est conditionné par le parcours extérieur des animaux, la disponibilité suffisante des espaces de vie et l’interdiction de l’élevage hors-sol. 

D’autres normes aussi telles que le respect de l’environnement et la préservation des ressources naturelles, l’entretien et le développement de la biodiversité.

Même si cette mesure n’est pas aussi respectée, une période transitoire allant jusqu’à trois ans selon le type de production est imposée pour la conversion d’une exploitation conventionnelle en agriculture bio certifiée.

L’utilisation des engrais et pesticides est-elle autorisée en agriculture bio ?

 Beaucoup pensent que l’agriculture biologique proscrit toute utilisation de pesticides et d’engrais. En fait, les engrais et pesticides proscrits dans l’agriculture biologique sont ceux qui sont de nature chimique.

Il existe donc des pesticides et engrais utilisés dans les exploitations en agriculture biologique. 

Au Togo, les tourteaux et feuilles de neem sont transformés en engrais et pesticides bio pour l’agriculture biologique et conventionnelle et présentent de bons rendements.

Existe –il une différence entre l’agriculture biologique et l’agriculture conventionnelle ?   

L’agriculture biologique est conditionnée par les normes citées plus haut. L’agriculture conventionnelle est celle qui ne respecte pas les normes de l’agriculture biologique et qui est plus marquée par l’utilisation intensive des engrais chimiques.

Quels sont les avantages de l’agriculture biologique ?

La pratique de l’agriculture biologique comporte assez d’avantages pour les producteurs, les consommateurs et l’environnement. Les producteurs des produits agricoles biologiques préservent leur santé en évitant leur exposition aux produits chimiques.

Les consommateurs aussi sont à l’abri des résidus de produits chimiques et peuvent se contenter de la qualité des aliments et les ressources naturelles, telles que les sols, les nappes phréatiques sont maintenus.

Et qu’est ce qui ne convient pas en agriculture biologique ?

Les rendements en agriculture bio sont en général faibles par rapport à ceux obtenus en agriculture conventionnelle.

Cela entraîne des coûts d’exploitation et des prix de vente plus élevés.

L’agriculture bio nécessite une main d’œuvre coûteuse compte tenu de l’impossibilité de recourir aux produits chimiques.  Mais à la fin, on gagne gros !

1 Contribution(s)

  1. Ali essossimna say:

    Merci pour ces informations nous devons changer.merci

    12/07/2018 20:35:36

Votre avis