Il a d’emblée salué que le Togo a amélioré la disponibilité alimentaire.

 Les produits céréaliers par exemple sont passés de 105,9% en 2015 à 106,37% en 2017. Les couvertures des besoins en produits halieutiques sont passées de 24% à 35% sur la même période.

Le taux de pauvreté est passé de 61,7% en 2006 à 53,5% en 2017, soit une baisse de 8,2%

Ces progrès à en croire le ministre de l'agriculture, de l'élevage et de la  pêche, sont les résultantes des efforts déployés par chacun des acteurs.

Le président de chambre régionale d'agriculture de Kara, Abdelaziz TCHAMI a au nom des paysans, souligné la tenue du forum témoignage de l'importance que le gouvernement accorde aux producteurs et productrices togolais.

Selon lui, c’est à travers la professionnalisation de l'agriculture, le Togo peut réduire la pauvreté dans la mesure où les actions déjà entreprises ont permis au pays d'afficher une croissance annuelle moyenne de 6%."

Tous les acteurs ont souhaité mettre en commun leurs énergies pour relever les nouveaux défis afin d'opérer une transformation complète du secteur agricole.

Après l’ouverture forum, les ateliers se déroulent actuellement sur le site du palais des congrès de Kara. Les thèmes phares sont : bilan de la campagne agricole (2017-2018) ; élaboration de la carte de fertilité des sols au Togo, genre et entrepreneurial rural etc.

Votre avis