David Beasley (G), Gilbert Houngbo (M) et José Graziano da Silva (D) (crédit @GHoungbo)

C’est ce qu’a indiqué Gilbert Houngbo, patron du Fonds International de développement agricole (FIDA) sur son compte twitter à la fin d’une visite de quelques jours au Niger.

Le président du Fida avait à ses côtés lors de cette mission conjointe au Niger, José Graziano da Silva et David Beasley, respectivement directeur général de la FAO et directeur exécutif du PAM.

Le FIDA, la FAO et le PAM ont investi plusieurs dizaines de milliards F.cfa dans des projets au Niger pour lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Durant le séjour, la mission conjointe des trois agences onusiennes s’est entretenue avec le président du Niger, Mahamadou Issoufou et a animé un point de presse en présence du chef du gouvernement, Brigi Rafini.

M. Rafini a exprimé l’intérêt que porte son gouvernement à cette mission conjointe qui s’inscrit dans l’objectif faim zéro visant à mettre les populations à l’abri de l’insécurité alimentaire.

La délégation s’est rendue dans plusieurs provinces dont Maradi pour examiner la résilience de la population rurale et surtout constaté à quel point le programme 3N du gouvernement, "Les Nigériens nourrissent les Nigériens" est une réalité.

"Nous voulons voir la durabilité des actions que nous prenons Niger, mesurer l’impact sur les bénéficiaires et s’assurer que les communautés peuvent prendre le relai", a salué M. Houngbo.

A lire aussi : Solidarité régionale en faveur des Etats touchés par la crise alimentaire

Le Niger fait partie des pays du sahel touché par une crise alimentaire. Les actions urgentes des agences onusiennes et de la Cédeao permettront de mettre les populations à l’abri de la faim.

Mots-clés :

Votre avis