Adamas Koudou, promoteur du Thé de Kinkéliba

Adamas Koudou a vite compris son marché en mettant au point des stratégies pour faire adopter son produit, bien emballé, à la clientèle.

"Sur le plan de la santé, le Kinkéliba permet le drainage du foie et de la vésicule biliaire en facilitant leur fonction d’élimination des toxines. En cinq ans (2014-2019), le Thé Kinkéliba est aujourd’hui disponible dans 8 pharmacies sur 10 et dans presque tous les supermarchés sur toute l’étendue du territoire Togolais," s’en félicite Koudou.

The de Kinké aux multiples vertus

Pour la petite histoire, la première variété du Kinkéliba appelée scientifiquement Combrentum Micrantum a été découverte dans l’extrême ouest de l’Afrique à partir du Sénégal où les feuilles étaient consommées en infusion pour traiter plusieurs maladies.

"À partir de la Côte d’Ivoire jusqu’au Bénin et aller au Congo et au Cameroun, le kinkéliba que nous connaissons aujourd’hui, c’est le Cassia occidentalis (Bessissan kou en Ewe*) dont les petites graines poussent sous forme d’haricot et la forme grillée permet de faire du Thé," rapporte le jeune promoteur qui témoigne avoir personnellement échappé à une opération du foie grâce à une infusion faite à base du Kinkéliba. 

Lire aussi : Thé Solo : une recette d’enfance dans toutes les tasses

Du coup, quand il eut l’idée de devenir créateur de richesse pour valoriser le patrimoine africain, il n’a pas cherché loin. 

La réussite au bout de l’effort

Comme tout jeune entrepreneur, Adamas Koudou a connu aussi un début très difficile. Bénéficiaire d’une formation en gestion et création d’entreprise du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ), il a mis sur le marché, le Thé Kinkéliba en 2014.

Koudou dans son unité de production du thé de kinké

"Tout a commencé avec un effectif de trois (03) personnes mais aujourd’hui, l’équipe est composée d’une trentaine de personnes qui travaillent de façon permanente avec une capacité de production de 3000 boites de 25 sachets par mois", dévoile –t-il à agridigitale.

Pour le compte de l’année 2019, le promoteur souhaite voir son Thé remplacer tous les autres Thés importés dans tous les cafétérias du Togo.

"Actuellement, notre plus grand souci, c’est la possibilité d’avoir des fonds stables pour acquérir des équipements et installer une industrie capable de produire en qualité et en quantité à un prix concurrentiel. Avec 100 millions de francs CFA, nous pouvons produire le Thé à 500 francs le prix consommateur et généré jusqu’à 1134 emplois d’ici 2022," indique M. Koudou.

Du champ jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation, Koudou travaille avec des jeunes et des femmes. Il fait partie de ceux qui pensent que si les africains veulent vraiment atteindre le développement, ils doivent impérativement consommer ce qui est produit en Afrique. Financiers et bonnes volontés peuvent soutenir cette entreprise montante et viable.

1 Contribution(s)

  1. Nom & Prénoms * say:

    Félicitations!!vous faites un travail remarquable monsieur KOUDOU .

    09/05/2019 11:48:31

Votre avis