Le petit marché de boisson locale de Périmètre à Notsè (photo agridigitale)

Ces localités finissent par prendre le nom du projet et petit à petit, perdent l’appellation initiale. C’est le cas de Kɔlɔmé, localité située à 5 km à l’ouest de Notsé (95km de Lomé au Togo).  

Il faudra y avoir vécu 20 ans plutôt pour connaître le vrai nom de la localité ou au cas contraire, disposer d’une carte de la zone pour s’en rendre compte.

En effet, Kɔlɔmé a laissé place à "Périmètre" (zone jadis délimitée pour le projet) qui est l’actuelle dénomination.

Que s’est-il passé alors?

Selon les riverains, Kɔlɔmé avait bénéficié dans le temps d’un projet agricole qui a conduit à l’aménagement d’un périmètre.

On a commencé par le situer par rapport au périmètre et au fil du temps, le Périmètre a pris le dessus sur Kɔlɔmé. De nos jours, le périmètre n’y est plus. Il est morcelé et vendu à qui veut bien. Mais le nom "périmètre" y est resté.

A l’instar de Kɔlɔmé, beaucoup de localités ont subi le même sort. A Bassar, Kitangbao a cédé son nom à SORAD ; dans la préfecture d’Agou, la SONAPH a englouti beaucoup de localités.   

Mots-clés :

Votre avis