Marius Bagny, ingénieur de conception Génie Mécanique

Connus pour leurs interventions dans le développement urbain et rural, en ville surtout, on peut reconnaître leurs œuvres à travers de géants immeubles, la voirie, l’énergie, etc.

Pour la plupart, ils sont des diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs du Togo (ENSI) de l’Université de Lomé. L’ENSI forme généralement dans trois domaines d’activités: le génie civil, le génie électrique et le génie mécanique.  Cap sur la valeur que peut apporter ces ressources humaines locales issues de cette école.

Au commencement était le Génie électrique

L’ingénieur génie électrique est appelé à intervenir dans la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique, à la gestion des sources d’énergie pour booster la production agricole et améliorer  le cadre de vie en milieu rural.

Il peut apporter son expertise en terme de choix de source d’énergie adéquate, particulièrement le solaire pour une optimisation d’accès à l’énergie en milieu rural.

Il intervient en collaboration avec ceux de l’informatique, des télécommunications, de l’électronique et des génies connexes pour proposer des solutions pouvant sortir le milieu rural de la pauvreté.

Daniel Sohlou Tiou, ingénieur de conception Génie Electrique, dipômé de l’ENSI et en service à Togocel, opérateur national de téléphonie mobile. Il explique le rôle qu’ont joué les ingénieurs électriques dans la mise en place des solutions à l’exclusion financière apportée par sa société.

"Grâce au produit Tmoney de Togocel et Agri PME, des centaines de milliers de producteurs ont eu accès aux services financiers et aux intrants, ce qui a apporté un changement dans leur vie. Pour le projet Tmoney par exemple, le produit a été conçu par une équipe d’ingénieurs de conception génie électrique et l’exploitation du même produit est assurée par un ingénieur de conception génie électrique", témoigne –t-il.

Daniel ne participe pas seulement à l’amélioration des conditions de vie du milieu rural, c’est un passionné de l’agriculture qui prévoit "le faire autrement". Dans le menu de son projet, une ferme alimentée uniquement au solaire et rayonnant comme un milieu urbain où sera disponible de l’eau et une production du Tournesol.

Puis, vient l’ingénieur de conception Génie civil

Au centre des études, conceptions et réalisation des routes et infrastructures, il est appelé à mettre à la disposition du monde rural, des infrastructures adéquates et adaptées pour leur désenclavement, l’amélioration de la production et de leur condition de vie.

Les pistes rurales, les infrastructures de stockage, les bassins de rétention d’eau, les ponts, les digues et les barrages sont entre autres des œuvres qui sont pour le monde rural, d’une utilité inestimable.

L’ingénieur de conception génie civil s’associe aux géotechniciens, aux hydrauliciens, au génie rural et autres acteurs du monde rural pour l’adaptation participative des réalisations, la consolidation de la maîtrise de l’eau, la construction des forages, etc.

Lire aussi : Les ingénieurs sont les gros payeurs de taxes à l’Etat

Ayawavi Attisso, Ingénieur de conception génie civil, Chef de projet en appui technique aux initiatives communautaires dans les secteurs de l’éducation et de la santé apporte des solutions aux maillons faibles en particulier les personnes en situation de handicap et les femmes.

Pour cette femme battante, il faut nécessairement prendre en compte cette couche de population dans la mise en place des infrastructures. Elle a, à son acquis, de nombreuses réalisations dont la maternité du Centre Médico-Social de Togblékopé (banlieue de Lomé) qui ne répondait pas aux normes d’infrastructures sanitaires.

Enfin, l’ingénieur  de conception Génie Mécanique

Les participants à la JNI 2018

Avec l’avènement de la relance du secteur agricole, la mécanisation s’impose pour une effectivité de cette relance.

L’ingénieur est interpellé face aux réalités du pays pour étudier les problèmes qui retardent encore le processus pour concevoir et fabriquer si possible des outils adaptés pouvant intervenir dans les différentes phases du secteur agricole, depuis la préparation du sol à la transformation en passant par la production et la récolte.

Marius Bagny, ingénieur de conception en génie mécanique, Directeur Général de SHALEV TECH détaille la valeur ajoutée qu’elle peut apporter au secteur agricole.

"J’ai mené des études qui m’ont amené à sillonner le pays et je me suis rendu compte que nous avons beaucoup à apporter pour l’effectivité de la mécanisation au Togo", a-t-il souligné.

Pour cet ingénieur passionné des industries oléagineuses, c’est encore possible d’optimiser ces installations avec leur meilleure rentabilisation. Les ingénieurs génie mécanique travaillent aussi en collaboration ou au même titre que les ingénieurs industriels, des mines, automatismes et des génies connexes.

Votre avis