Félix Tagba a une faiblesse pour les déchets plastiques. Initiateur d’une course populaire couplée à la collecte de déchets plastiques, Félix incarne au Togo, la police de protection de l’environnement.

« Il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans d’ici 2050. Il faut qu’on agisse dès maintenant pour éviter cette situation », a-t-il indiqué. EcoJogging, c’est le nom du concept qui a déjà mobilisé des milliers de personnes.

Agridigitale: Comment est né le concept EcoJogging ?

Félix Tagba : Le 02 janvier 2017, je me suis rendu sur un terrain un matin pour courir, comme à mon habitude. Arrivé sur le terrain, je remarque qu’il y avait plein de déchets, notamment les déchets plastiques qui trainaient ça et là. J’étais choqué de voir ça et j’avais pris l’engament d’initier une action pour lutter contre cette prolifération des déchets.Après mon jogging, je suis rentré et j’ai pensé organiser une course qui allie sport et protection de l’environnement. J’ai fait un Facebook live pour parler de l’idée aux amies qui étaient intéressés et m’ont donné des conseils. J’ai baptisé le concept EcoJogging (Eco pour écologie et Jogging pour la course à pied). Nous avons organisé la première course Ecojogging le 28 janvier 2017 à Lomé et c’était super intéressant. L’initiative intéresse plusieurs personnes.

Agridigitale: Quel défi souhaiteriez-vous relever?

Félix Tagba : Notre ambition est de contribuer au bien-être des populations à travers le jogging. Selon  une étude américaine publiée par le National Center for Biotechnology Information (NCBI), le jogging serait le sport le plus efficace pour augmenter notre espérance de vie. En même temps, nous protégeons l’environnement en recyclant les déchets que nous collectons pendant Ecojogging.

Les plastiques font plus de 400 ans avant de se dégrader et ils sont à l’origine des inondations dans certains pays et détruisent l’écosystème marin. Il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans d’ici 2050. Il faut qu’on agisse dès maintenant pour éviter cette situation.

Agridigitale: A ce jour, combien de sachets déjà recyclés?

Félix Tagba : Nous avons collectés et recyclés plus de 520 kg de déchets plastiques à Lomé, sachant que nous organisons les courses Ecojogging chaque mois.

EnsuiteNous travaillons avec des structures qui prennent les sachets que nous collectons pendant Ecojogging. Parmi ces structures, il y en a qui fabriquent des sacs, des portemonnaies et bien d’autres choses avec les sachets d’eau que les gens jettent.

Agridigitale: Pensez-vous à redonner une seconde vie à ces sachets?

Félix Tagba : Oui, nous pensons que les déchets plastiques peuvent avoir une seconde vie. Beaucoup de structures travaillent dans ce sens. Il faut encourager des initiatives qui valorisent les déchets. Cette année, nous avons un projet qui a pour objectif d’étendre EcoJogging sur toute l’étendue du territoire togolais pour impliquer les populations togolaises à la protection de l’environnement. Nous sollicitons l’appui des partenaires pour que ce projet puisse être réalisé.

Agridigitale: Que faire pour sauver la planète du réchauffement climatique

Félix Tagba : Le réchauffement climatique est causé par l’augmentation des gaz à effet de serre. Il faut donc réduire les émissions de gaz à effet de serre. Les Etats doivent aussi honorer leur engagement.  J’invite les populations à ne plus jeter n’importe comment les déchets plastiques parce qu’ils nous causent beaucoup de dangers. Aux gouvernants, je leur demande de limiter l’importation des plastiques non biodégradables.

Mots-clés :

Votre avis