Pour cette mère de famille, "c’est grâce à la commercialisation du bois de chauffe qu’elle arrive à subvenir aux petites charges du ménage. Rafiétou témoigne à agridigitale que c’est toujours avec les mêmes revenus de la vente du bois sec qu’elle achète les ingrédients pour la cuisine, la prise en charge des malaises de ses trois enfants et elle et l’achat de certaines tenues.

Une activité sans charge

L’activité de commercialisation du bois de chauffe chez Rafiétou et ses pairs n’engage aucune charge. C’est ce qui fait leur force dans cette activité. Il ne suffit pour ces dernières que d’avoir un coupe-coupe et c’est tout.  Pour le reste, c’est la force à disposer pour chercher le bois, les attacher et la tête pour le transporter au lieu de vente.

 Le bois est attaché en tas et vendu à 100 F cfa l’unité et en bloc de 11 pour 1.000 F cfa. Le chiffre d’affaire varie en fonction des saisons et des activités de Rafiétou. Autrement dit, le chiffre d’affaire réalisé dans la commercialisation du bois de chauffe chez Rafiétou, n’est déductible d’aucune charge et fait directement objet de profit réalisé.

Commerçante mais femme fervente au foyer

"Je ne vais chercher du bois que lorsque je n’ai aucune charge domestique",  raconte Rafiétou. La jeune dame est fidèle et rigoureuse quant aux activités domestiques. Même si elle mène cette activité pour aider son mari, elle tient à prioriser le foyer en premier. La saison des pluies s’installe déjà et Rafiétou voit déjà ses activités dégringoler car il y aura plus de charges à la maison avec le début des activités agricoles.

Tout bois peut-il servir de commercialisation ?

"Nous ne cherchons que du bois sec", a répondu Rafiétou et ses pairs. Le bois licite pour la commercialisation et servant de bois de chauffe est celui qui est sec et mort. La commercialisation du bois de chauffe est un important facteur d’amélioration des conditions de vie des femmes en milieu rural.

Pour ces femmes qui n’ont pas accès à la terre et ne disposant pas non plus de moyens financiers pour lancer une activité génératrice de revenus, la nature leur accorde une chance pour survivre.

Mots-clés :

Votre avis