Daniel Agblevon explique le concept du projet aux ruraux

Il explique que l’implication des ruraux dans la réalisation du projet est nécessaire, car, en s’organisant en coopérative, ils peuvent être des premiers actionnaires en cédant leurs terres agricoles inexploitées pour le compte du projet.

Pour lui, l’investissement qui sera fait sur des surfaces à consacrer aux exploitations d’orangers est si important qu’il faudrait avoir la garantie sur le foncier, qu’il faudrait impliquer les propriétaires des terres aux fins de s’assurer de la durabilité du projet.

En face des paysans ce samedi à Gboto Assigamé (Tabligbo, 80km de Lomé), il a expliqué les contours de la démarche et de facto, l’adhésion a été sans appel.

Lire aussi : Des orangers pour garantir une retraite d’orée aux fonctionnaires

"Les ruraux ont les terres le plus souvent pas exploitées. Il était important aujourd’hui de venir obtenir leur adhésion afin qu’ils portent le projet d’orangers", souligne à agridigitale, Daniel Agblévon.

Les ruraux s'engagent

Il détaille que "des orangers qui seront produits, seront aussitôt rachetés par l’unité de transformation qui sera mise en place".

"Ces ruraux auront au bout du compte, un revenu stable et pourront même grâce à leurs coopératives, financer certaines infrastructures de base", ajoute le promoteur.

En réponse, Kossi Agômon, président du Comité villageois de développement (Cvd)  de la localité a noté que la gestion du foncier a toujours été un épineux problème et a salué la démarche inclusive du promoteur du projet visant à impliquer les ruraux dans la réussite du projet.
 

Il a promis la création d’un champ coopératif où le projet d’orangers sera réalisé pour le bien de la communauté et atteindre l’objectif faim zéro de la FAO. 

Lire aussi : Si chaque paysan plantait un arbre

Après Gboto-Assiganmé, Daniel et son équipe comptent mettre le cap dans d’autres localités du pays pour expliquer le concept du projet et obtenir l’adhésion des ruraux.

-----------

De notre envoyé spécial à Gboto Assigamé, Sandali Palakiyêm

1 Contribution(s)

  1. Alouya zita say:

    Un projet pas comme les autres vraiment à soutenir et à prendre en compte bcou de persévérance Mr Daniel et que la grâce Divine soit tjrs ak toi afin que tu puisses accomplir ce projet

    25/05/2019 17:16:41

Votre avis