Kouakou Kouadio Roméo

Kouakou Kouadio Roméo, Etudiant en 2ème année de doctorat en agro physiologie à l’Université Felix Houphouët Boigny et vice-président communication IAAS Côte d’Ivoire explique mardi à agridigitale que la Côte d’Ivoire va marquer son organisation par diverses innovations.

"C’est bien de prendre les informations dans les amphithéâtres. Mais de nos jours, ce serait encore plus préférable d’être aux côtés de ceux qui vivent l’agriculture au quotidien, voir les difficultés dont ils font face et proposer des solutions pour remédier aux problèmes qui minent le secteur", lâche-t-il d’emblée.

Et pour joindre l’acte à la parole, le programme d’activités pour le compte de ce congrès mondial qui réunira des jeunes agronomes venus de plusieurs pays du monde prévoit une visite dans les plantations de champ de cacao.

Lire aussi : Plus question de laisser les agriculteurs à leur propre sort

"Après la visite, nous allons revenir dans les salles et on va demander à chaque délégation de trouver des solutions pour qu’on puisse améliorer les techniques culturales afin d’obtenir des produits de qualité. Et si déjà, on arrive à recenser ces difficultés, je pense que les jeunes en tant que des étudiants qui réfléchissent beaucoup, peuvent proposer des solutions capables de faire améliorer les choses", estime-t-il.

Des courriers ont déjà été envoyés aux premiers dirigeants du pays et tout est en bonne voie pour accueillir les invités du 14 au 28 Juillet 2019 au tour du thème : Aller à la transformation de l’agriculture.

Depuis 2012, l’IAAS Côte d’Ivoire participe à plusieurs activités et conférences portant sur le changement climatique et le développement durable sur le plan local et international.

"Maintenant, nous voulons passer à un autre cap. Actuellement, nous travaillons sur un projet qui consiste à mettre en place une ferme agricole où il y aura la production végétale et la production animale. Le but, c’est de pousser les jeunes à aimer l’agriculture", renseigne Roméo.

Votre avis