Le projet e-agriculture ambitionne non seulement aider les agriculteurs des milieux ruraux à utiliser davantage le numérique pour améliorer leur productivité et accéder facilement aux marchés mais aussi, permettre au gouvernement, d’avoir des données concrètes, pour un meilleur pilotage des politiques agricoles.

Pour soutenir la réalisation de cet ambitieux projet, la Banque mondiale (BM) à travers l’Association internationale de développement (IDA) a approuvé cette semaine, un prêt de 40 milliards F cfa, soit 70 millions de dollars en faveur de la Côte d’ivoire. Le financement permettra aux agriculteurs d’obtenir en temps réel les informations sur les prix sur le marché des semences et à l’Etat ivoirien, de bâtir une politique agricole plus forte en faveur du monde rural.

Plus de 6 millions de petits exploitants agricoles seront touchés.

 La réussite du projet e-agriculture permettra au gouvernement ivoirien d’entreprendre d’autres projets en faveur de la numérisation d’un secteur qui assure 22% du PIB (produit intérieur brut) et 75% des exportations. L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète dont la Côte d’ivoire.

Votre avis