C’est l’essentiel de ce qu’on retient d’une table ronde des bailleurs ouverte mercredi à Lomé par le chef du gouvernement, Komi Sélom Klassou qui avait à ses côtés, Ségolène Royal, envoyée spéciale du président Français, Emmanuel Macron, pour l’Alliance solaire internationale (ASI).

L’investissement va couter sur 10 ans, 1000 milliards F.cfa et le gouvernement veut bien compter sur les privés et les partenaires techniques et financiers pour faire aboutir sa stratégie d’électrification universelle pour tous.

Dès l’entame des échanges, certains partenaires traditionnels ont d’emblée manifesté leur volonté à accompagner le pays.

Il s’agit de la Banque africaine de développement (BAD) qui promet un appui technique dans la réalisation des études de faisabilité ; de l’Allemagne qui représente tous les partenaires techniques et financiers ; de l’Agence française de développement (AFD).

Mme Royal qui prenait part active aux travaux a félicité les partenaires pour les engagements pris en faveur du Togo pour faire réussir le challenge et a préconisé pour une efficience des actions annoncées, l’ouverture d’un guichet unique en vue de créer une synergie d’impacts chez les populations bénéficiaires, notamment, les ruraux.

Votre avis