Elle a promis construire un centre de transformation et de conservation des produits de pèche. C’est aujourd’hui chose faite. Le centre est inauguré mercredi dans la zone portuaire togolaise et a coûté 54 millions de francs Cfa. Le financement est un don de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma qui avait à l’époque pris connaissance des difficultés de ces femmes et a manifesté son souhait d’installer ce centre au Togo ainsi que dans les pays côtiers.

Elle avait même souhaité que les femmes soient formées de sorte à améliorer sensiblement leurs revenus et à vivre de leurs produits de pêche.

"Le centre ouvert répond à cet objectif. Nous remercions la donatrice pour son accompagnement", s’est félicitée Kayissan Agbodan, coordinatrice de Wima-Togo.

Wima-Togo affiliée à Wima-Africa accompagne  les femmes togolaises, actrices du secteur maritime à développer et à vivre de leurs activités.

    

Mots-clés :

Votre avis