Des eaux de pluies qui emportent tout sur leur passage à Niamey

En 72h, le bilan est lourd. 22 cas de décès et près de 500 000 sinistrés  selon le bilan provisoire cité par l’Agence Xinhua et confirmé par plusieurs sources à Niamey.

Le ministre nigérien chargé de la Gestion des Catastrophes, Lawan Magadji a expliqué que ces inondations provoquées par les pluies torrentielles ont décimé 26 344 têtes de bétail ; 3.131 maisons effondrées ; 3 902 hectares de cultures ensevelis, 11 classes et 33 puits effondrés.

Les régions les plus impactées sont celles de Maradi (centre) avec 19283 personnes sinistrées, Diffa (extrême-est) pour 9 064 sinistrés, suivies de celles de Zinder (Est) et de Tahoua (Centre) avec respectivement 6 798 et 6705 personnes sinistrées.

Niamey a, à lui seul enregistré près de 2000 sinistrées. Selon les témoins interrogés depuis Niamey par Agridigitale, la capitale a été plus touchée pour cause de l’agrandissement de la ville.

"Le tunnel du 3ème échangeur est devenu impraticable depuis presque une bonne heure à cause des eaux", raconte un habitant de Niamey.

Devant cette situation, les autorités du Niger estiment les besoins prévisionnels à 6 262 abris, 307 tonnes de céréales, 31 tonnes d'huile, 31 tonnes de sucre et 15 tonnes de sel.

Outre le gouvernement et les organisations humanitaires qui ont pu à ce jour couvert la totalité des besoins, d’autres organisations de jeunes à l’instar de Tarayya, structure des jeunes du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme projettent dès demain vendredi, faire des dons de vivres et de non-vivres (couvertures, nattes en plastiques, moustiquaires) aux sinistrés des villages de Soudouré et Tondibia.

Le Niger est souvent confronté à des inondations très dévastatrices  pendant la période d'hivernage (juillet-septembre).

Des inondations causant d'importantes pertes en vies humaines et en matériel, souvent accompagnées d'épidémies notamment le paludisme.

En 2016, les inondations provoquées par les pluies torrentielles au Niger, ont fait plus de 70 décès, plus de 145 000 Nigériens sans abris, plus de 55 000 petits ruminants tués, 100 puits maraichers, des milliers d'hectares de terres de cultures dévastés.

Votre avis