Il s’agit alors d’envisager un système de production agricole durable basé sur des méthodes écologiques sans recours à des intrants chimiques ou des OGM (organisme génétiquement modifié). Telle est la position de Lambert Nayanté, consultant international, PDG du groupe Calafi Agro-Industrie qui vante les mérites de l’agriculture biologique.

Pour lui, celui qui cultive bio, n’a pas de problème de débouchés.

Quelle est l'importance de l'agriculture biologique dans le contexte actuel de la promotion du secteur agricole?

L’agriculture bio est très importante dans le contexte actuel de la promotion du secteur agricole car elle  est basée sur 4 principes qui donnent son importance :

  • principe de santé
  • principe d’écologie
  • principe d’équité
  • principe de précaution

Principe de la santé

Dans le domaine de la santé : sol, plantes, animaux, hommes et la planète.

Le rôle de l’agriculture bio que ce soit en production, en préparation, en distribution et en consommation, est de soutenir et d’accroître la santé des écosystèmes et des organismes du plus petit dans le sol jusqu’aux  êtres humains.  En clair, elle est destinée à produire des aliments de haute qualité qui sont nutritifs et contribue à la prévention des maladies et du bien-être.

Principe d’ecologie

Ce principe est basé sur les cycles et les systèmes écologiques vivants. Il doit être basé sur des processus écologiques et de recyclage. Il doit atteindre l’équilibre écologique au travers des systèmes de production en agissant au bénéfice de l’environnement commun, incluant le paysage, le climat, l’habitat, la biodiversité, l’air et l’eau.

Principe d’équité

Il est caractérisé par l’intégrité, la justice, le respect mutuel et la bonne gestion d’un monde partagé. Il vise à produire en suffisance les aliments et d’autres produits de bonne qualité.

Principe de précaution

Il doit être conduit de manière prudente et responsable à fin de protéger la santé et le bien être des générations actuelles et futures ainsi que l’environnement. Par conséquent, les nouvelles technologies  ont besoin  d’être évaluées et les méthodes existantes révisées.              

Qui peut pratiquer l'agriculture biologique?

La typologie de notre système de production en Afrique fait que ce n’est pas une révolution car 80% des agriculteurs ont toujours pratiqué l’agriculture écologique avant la révolution verte des années 1970 qui a vu l’affluence  des engrains chimiques dans nos pratiques agricoles et qui n’a jusqu’alors réussit à entrainer la création des chaines de valeur résultant de la production agricole.

L´agriculture biologique établit que la précaution et la responsabilité sont les points clés des précautions de gestion de développement et de technologie en agriculture écologique. La science est mise au service pour s’assurer que l’agriculture bio est  saine en adoptant des techniques appropriées pour augmenter la production et rejetant l’utilisation des engrains chimiques pour se concentrer sur la biomasse dont regorge notre continent pour augmenter la productivité.

La rotation des cultures, le compost et la culture mécanique afin de préserver la fertilité du sol et maitriser les ravageurs. La vente de produits biologiques permet aux petits exploitants d´augmenter leurs revenus tout en gérant leur terre d´une façon plus durable, mais aussi d’accéder à des  marchés locaux et internationaux prometteurs et d´améliorer leurs revenus

La pratique de l'agriculture biologique nécessite-t-elle une formation appropriée?

Non !  Parce que dans le système de l’agriculture bio, nous avons un système que nous appelons système de conversion d’autant plus que nous vivons dans un système ou les petits paysans utilisent du fumier parce qu’ils n’ont pas de moyens pour s’acheter des intrants chimiques.

Donc nous pouvons les convertir en agriculteur bio, qui prend en compte les agriculteurs conventionnels et les agriculteurs bio dans un système de garantie  participative en respectant les quatre principes précités(SGP)

Mots-clés :

Votre avis