Nathalie Gamba Kpanté, co-fondateur (crédit photo Agridigitale)

L’unité de fabrication de chocolat "made in Togo" sise à Agoè-Cacaveli (banlieue de Lomé) a bénéficié d’un appui de 11 millions du Programme d’appui au secteur agricole (PASA) et d’équipement de transformation. Le PASA est un programme initié par le gouvernement togolais et qui bénéficie de l'appui financier de la Banque mondiale.

"Si nous arrivons à faire un chocolat bien raffiné en ce jour, c’est grâce au PASA", se félicite Éric AGBOKOU, promoteur de l’unité de transformation qui a reçu une délégation du PASA à l’usine ce jeudi.

Il a témoigné que "d'une production dei 0,6 tonnes au début, ils atteignent 8 tonnes aujourd’hui avec un chiffre d'affaire de 16 millions et pense jusqu’à la fin de 2018 aller plus loin".

En termes de perspectives, Eric rêve de voir ChocoTogo  gagner tout le marché local afin de faire goûter ce bon produit à toute la population.

En 4 ans d’existence, ChocoTogo fait partie des sucess story du pays et Nathalie Gamba Kpanté, co-fondateur  raconte dans cette interview à Agridigitale le secret de réussite.

Outre la visite de l’unité de ChocoTogo, la délégation du PASA conduite par Eric Abiassi, chargé du portefeuille poursuit la visite d’autres réalisations à l’actif du projet à Adangbé-Kpévé, Agbodrafo etc.

De notre envoyé spécial Sandali Palakiyêm

Votre avis