Charity NALEON

"Les produits sont fabriqués avec des matières premières telles le beurre de cacao du Ghana, huile de coco d’Agbodrafo (sud du Togo littoral), l’huile palmiste de Danyi (plus de 300 km à l’ouest de Lomé), la fève de cacao d’Agou, le karité de Sokodé et du soja (région centrale)", explique –t-elle à agridigitale.

Lire aussi : La beauté d’un salon

Son combat, précise –t-elle est "d’amener toutes les couches sociales à bien prendre soin de leur corps, à moindre coût et surtout avec des produits bio".

"N’étant pas du tout satisfaite des produits cosmétiques se trouvant sur le marché, j’ai décidé de fabriquer ce que je voulais pour entretenir sainement ma peau et celle de ma famille", a-t-elle souligné.

Une vraie militante de la cause féminine

Pour obtenir, le savon, la crème de cacao et le beurre de karité pur, Charity s’approvisionne des matières premières auprès des groupements féminins afin de leur assurer un revenu stable.

"Nous formons gratuitement les femmes sans revenus qui sont intéressées. 30F est retenu sur chaque savon pour aider les jeunes filles, les veuves et les orphelins bref ceux qui sont vraiment dans le besoin", indique Mme NALEON.

Pour elle "la femme africaine a toujours été ce qu’elle a toujours été, une battante".

"Instruite ou non, elle excelle toujours dans ce qu’elle entreprend et elle ne changera jamais sur ce plan. Hommage à nos grand-mères qui nous ont laissé cet héritage inestimable", affirme –t-elle pour marquer un point d’honneur à toutes les femmes du monde en ce jour de 08 mars.

Recherche d’appui pour son projet agricole à Kpalimé

La dimension sociale du combat de Charity n’est plus à démontrer. Cependant, elle fait face à de nombreux défis qui nécessitent des appuis.

"Notre soucis majeur, ce sont les moules adéquats pour augmenter la production et le financement pour produire en grande quantité et donner du temps (minimum 1 mois) pour une saponification complète. Au niveau de la commercialisation, la demande dépasse l’offre", indique –t-elle.

Croyant que la terre ne trompe pas et que seul le ciel pourrait être la limite de l’action humaine, elle dispose de 2 hectares agricoles à Kpalimé (120 km de Lomé/ route de Nyogbo après zongo) qu’elle compte exploiter et créer davantage d’emplois pour les femmes de la région.

Qu’attendez-vous alors pour soutenir Charity NALEON dans ses bonnes œuvres en faveur de la femme togolaise ?

2 Contribution(s)

  1. Boukary ZEBA say:

    Bravo à féliciter elle est bâtante

    10/03/2019 00:26:22
  2. irié bi tizié maxime say:

    Bonsoir , je salue votre bravoure ,motivation et esprit de créativité .je suis technicien en agriculture .je suis disponible et ouvert . Merci pour votre compréhension.

    09/03/2019 21:08:46

Votre avis