Deux concepts liés (crédit photo agridigitale)

Une chaîne de valeur est un modèle dans lequel, un ensemble d’acteurs exerce des activités visant une valeur ajoutée le long d’un processus allant de la production ou encore de la conception à la consommation finale dans un secteur ou domaine d’activité donné.

Les chaînes de valeur font appel à des entreprises délocalisées ou non mais interconnectées qui, à chaque étape sont amenées à apporter une valeur ajoutée le long du processus.

C’est ainsi que lorsqu’un produit ou service, pour arriver au consommateur final traverse plusieurs entreprises dans de différents pays à travers le monde, on parlera de chaîne de valeur mondiale.

Pour les pays abritant ces entreprises le long de la chaîne de valeur, c’est une opportunité de création d’emplois à travers l’appel à compétences et de la main d’œuvre, de richesses par le paiement des taxes et redevances pouvant aboutir au progrès économique des pays le long de la chaîne de valeur.

Les chaînes de valeur peuvent être développées dans tous les secteurs d’activités. Elles raisonnent plutôt en termes d’interconnectivité d’entreprises qui se penchent plus sur la relation coût-résultat à partir d’une analyse donnée. C’est ainsi qu’on peut parler par exemple de chaînes de valeur de la filière tourisme, du secteur minier, industriel et agricole.

Une précision sur les chaînes de valeurs agricoles

Le développement des chaînes de valeur agricoles est pour le secteur agricole, un moyen efficace d’être boosté.

Lire aussi : Coris Bank finance les chaînes de valeurs agricoles

Elles réduisent les importations et les exportations liées au secteur à travers la transformation locale des produits agricoles, leur commercialisation et autres, rompant ainsi les cercles vicieux d’incertitude, d’insécurité alimentaire et de pauvreté dans les pays en développement surtout, et constitue pour la plupart de ces pays, la clé de l’émergence.

Au Togo par exemple, le secteur porteur, pourvoyeur d’emploi et sûr de booster l’économie est l’agriculture. Pour ce secteur qui emploie plus de 2/3 de la population active et couvrant l’ensemble du territoire, le choix de la promotion et du développement des chaînes de valeurs agricoles est un point stratégique pour le développement économique inclusif du pays.

Axe2 du PND

Le gouvernement togolais pour concrétiser le développement du pays a mis en place un dispositif détaillé dans le Programme National de Développement (PND) qui constitue le parchemin du pays durant la période 2018-2022.

Dans ce lourd programme de plus de 4.622 milliards de F cfa, le développement des chaînes de valeur y sont prises en compte à  travers l’axe 2 de ce programme relatif au développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et industries extractives.

Lire aussi : Kueku-Banka aime les chaines de valeurs

Déjà, le lancement du Programme National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN), la mise en examen des zones de transformation agro-alimentaires notamment les agropoles et du mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) dont les résultats sont vivement attendus par la population togolaise et rurale surtout, sont entre autres les actions menées dans cette perspective. 

La concrétisation et la réalisation effective de ces actions selon les concepteurs permettra au Togo d’amorcer une nouvelle étape du progrès économique.

Votre avis