Koffi Assogba producteur de champignon à Atakpamé (155 km de Lomé), partage ses connaissances sur la production et la commercialisation de ce produit.

Comment se cultive le champignon ?

Le champignon présente plusieurs avantages liés à la santé et au profit économique. Il existe plusieurs types de champignons dont la plupart sont utilisés dans la médecine. Moi, je cultive le pleurote à cause de ses utilisations multiples surtout comme viande.

La culture du champignon commence d’abord par la production du mycélium qui constitue en quelques sortes la semence. Ensuite, il faut préparer un compost. Le compost et le mycélium sont emballés, constituant un kit de production de champignons. Ce kit est arrosé de façon technique à travers les aérations de l’emballage et aboutit à la production des champignons. Les champignons produits sont coupés et prêts à être consommés ou transformés.

Il faut au plus 21 jours pour produire du mycélium et ensuite 28 jours pour produire des champignons. Les champignons produits sont vendus ou transformés. Moi je vends une partie et je transforme le reste en jus et savons. Pour la commercialisation des champignons, certains le vendent frais et d’autres secs.

La culture du champignon est-elle rentable ?

La culture du champignon si elle est bien entretenue est très rentable et moins exigeante. Le coût d’un kit est évalué à 1000 Fcfa et peut produire des champignons pouvant atteindre une valeur de 5000 Fcfa. Ma dernière production en 2017 a pris en compte 500 Kits.

Y-a-t-il des précautions à prendre pour réussir cette culture ?

Le premier risque est l’infection du kit. Si le kit est infecté, on ne peut rien espérer. Et pour éviter ce problème, il faut entretenir le milieu, respecter les règles de culture et les techniques d’arrosage. Quant à la commercialisation, on peut faire face à la mévente. Cela ne veut pas dire que le marché est saturé car les productions ne satisfassent pas encore les besoins nationaux pour essayer à l’international.

La mévente souvent due au manque de stratégies de commercialisation. De mon côté, j’ai des agents commerciaux pour la vente de mes champignons et d’autres produits. En plus, je vends mes champignons en détails et à moindre coût.

Comment peut-on devenir producteur de champignon ?

Il suffit de suivre une formation en culture de champignon, s’appliquer et le tour est joué. Moi j’ai suivi la formation sur la production du mycélium au Ghana et la formation sur la culture du champignon au Bénin. Il y a très peu de centres qui forment dans le domaine au Togo. Actuellement, les tractations sont en cours pour que je commence à former les jeunes démunis dans la production, la transformation et la culture des champignons.

J’exhorte les jeunes à se lancer dans l’entrepreneuriat et surtout en entrepreneuriat rural. Nous, nous avons commencé dans le doute mais eux ils ne doivent plus douter. Ils doivent avancer dans la certitude.

Mots-clés :

1 Contribution(s)

  1. fatimanta ouattara say:

    Bonjour s'il vous plait je voudrais avoir des informations sur la structure qui fait la formation Ghana

    29/10/2018 13:23:12

Votre avis