Alain Mousavu Abdel

Rencontré lors du 7ème Salon International de l’Agroalimentaire de Lomé (SIALO), Alain dévoile que toutes les fois qu’il est informé d’un événement intéressant dans un pays, il débarque pour créer des connexions pour plus d’opportunités d’affaires et de partenariats.

Au Togo, il affirme être édifié sur les chaînes de valeur de la production à la commercialisation en passant par la transformation.

Lire aussi : Le Gabon pense déjà à l’après pétrole 

"Le Gabon pense déjà à l’après pétrole et le secteur de l’agriculture fait partie des priorités du gouvernement gabonais. Le savoir-faire togolais va beaucoup nous servir, en l’occurrence la gestion des sociétés coopératives qui n’est pas encore très développée chez nous", a-t-il indiqué.

Alain Mousavu précise que "la notion de coopérative cadre bien avec les ambitions du chef de l’Etat Ali Bongo Odimba à travers le projet Gabon Vert lancé en novembre 2016 et qui a pour objectif de créer des hommes d’affaires dans l’agriculture pour construire le pays".

"Ce que j'ai découvert et qui est fabuleux, c'est qu’il y a une belle avancée en Afrique de l'ouest et particulièrement au Togo sur les coopératives qui est un nouveau mot chez nous. Au Gabon, on n’est pas très branché coopérative et je crois que c'est une belle connaissance que je vais partager avec les jeunes et les femmes de mon pays. Au lieu d'encourager les gens à évoluer individuellement on peut les fédérer ", ajoute Alain.

Il quitte le Togo avec un carnet d’adresse bien rempli avec l’espoir d’y revenir un jour partager les fruits des connaissances acquises lors de son bref séjour à Lomé.

1 Contribution(s)

  1. Sowougan mawuena kodjovi say:

    Ç'est appréciable

    31/10/2018 08:36:30

Votre avis