La disponibilité du lait de vache varie à des moments et a un impact sur le prix du fromage.

Agridigitale s’est intéressé depuis janvier 2018 à la question et a initié une enquête pour recueillir auprès des acteurs, leurs avis sur ce qui expliquerait cette fluctuation du prix du  fromage.  

Les commerçantes dans une logique commerciale

Nous sommes dans la région centrale plus précisément dans la zone Agbandi-Langabou reconnue pour la commercialisation des fromages de lait de vache.

Ceux qui ont l’habitude de voyager sur le tronçon Lomé-Dapaong auront remarqué le débordement de ce produit par des revendeuses très zélées à livrer leur produit par tous les moyens. 

Nous y sommes passés en janvier 2018. La saison sèche y était pratiquement installée et l’harmattan aussi.

Le coût unitaire du fromage variait entre 5.00 et 850 F cfa. Safia qui nous a approché et à qui nous avons reproché de vendre des produits chers nous a répondu «actuellement, le fromage coûte cher ; comme nous sommes déjà en saison sèche, l’herbe est difficile à trouver et les vaches ne disposent pas assez de lait ».

N’étant pas convaincu, nous avons décidé de vérifier cette information.

Les fournisseurs de lait de vache rejettent les justifications commerciales

Moussa est éleveur de bœufs dans une ferme de Dankpen, localité reconnue aussi comme zone d’abondance du lait de vache et des produits dérivés. Il y a grandi autour des vaches et assiste aussi les activités liées la transformation du lait de vache.

Il rejette en bloc les arguments avancés par Safia. «En ces périodes-ci, la majorité des vaches mettent bas et le lait est disponible. Il arrive même que certains veaux fassent la diarrhée parce qu’ils en consomment de trop. Mais une vache qui vient de mettre bas a moins de lait que celle qui a mis bas il y a un mois », déclare Moussa. Il ajoute que c’est plutôt en saison des pluies que le lait se fait rare.

Des experts pour recadrer la discussion

L’avis des experts départage les deux acteurs. Selon ces experts, la quantité et la qualité du lait peuvent être liées à l’alimentation et à la disponibilité de l’eau, mais ne sont pas une condition de la disponibilité du lait.

Cependant, la disponibilité du lait chez une vache est déclenchée par sa mise-bas. La quantité de lait augmente au cours des six premières semaines après la naissance du veau.

La mise-bas des vaches au Togo intervient généralement vers la fin de la saison des pluies ou en saison sèche. Sans gestation, il n’y pas de lait. Ce qui vérifie l’argument de Moussa.

Synthèse des avis

Il faut retenir après ce débat que la disponibilité de wagach et celle du lait de vache sont liées. Compte tenu des habitudes du pays, ces deux produits sont plus disponibles en saison sèche qu’en saison pluvieuse.

S’il faut parler des saisons, il est donc évident que les fromages du lait de vache coûtent moins chers en saison sèche qu’en saison pluvieuse. S’il faut s’en tenir au cycle de reproduction, le fromage sera donc plus disponible durant les périodes où les vaches mettent bas.

Toutefois, certaines conditions peuvent influencer la règle générale. Cela ne prouve pas encore le contraire de cette discussion.

 

1 Contribution(s)

  1. Dzivenou henry say:

    Nous devons encourager les éleveurs car ce n'est pas un travail facile

    20/06/2018 17:13:39

Votre avis