Éleveur transhumant

La campagne va durer 4 mois, soit de la période du 31 janvier au vendredi 31 mai prochain.

'Nous demandons aux acteurs impliqués dans la gestion de la transhumance de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer le bon déroulement de la dite campagne selon le plan opérationnel de gestion de la transhumance 2019', lit-on dans un communiqué officiel du ministère en charge de la production animale.

Le gouvernement compte sur le civisme des présidents des comités préfectoraux de la transhumance, des responsables opérationnels préfectoraux de la transhumance, des agriculteurs, des ONG et des autres partenaires pour une meilleure gestion de la transhumance 2019.

Lire aussi : La transhumance ne doit plus faire des victimes

Durant cette campagne, les pasteurs transhumants font déplacer leurs bétails à la recherche d’un meilleur pâturage, ce qui donne parfois lieu, à des confrontations entre populations autochtones paysannes et peulhs transhumants.

Le gouvernement a pris la mesure de la situation et les mesures idoines sont prises pour réduire les conflits et faire en sorte que cela puisse se dérouler en de meilleures conditions.

Votre avis