Rendez-vous dans 5 jours au Bénin

Ces signaux sont relatifs à la hausse des températures, la modification des régimes  de précipitations et la recrudescence des maladies et des attaques ravageuses qui sont des risques nouveaux qui fragiliseront le système alimentaire mondial.

C’est clair donc que le changement climatique compliquera la lutte pour la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté dans le monde, surtout en Afrique. Il urge d’agir au plus vite pour sauver l’agriculture africaine de l’impasse.

A l’initiative de l’Association Internationale des étudiants en agronomie et en sciences connexes (IAAS), un congrès Africain des étudiants en agronomie et sciences connexes se tiendra du 02 au 09 au Bénin autour du thème : "Agriculture climato-intelligente Afrique au sud du Sahara : défis et perspectives".

Les activités se dérouleront dans les universités d’Abomey-Calavi, de Parakou et à l’université nationale d'agriculture du Bénin.

Paloma Babadoudou du comité d’organisation explique lundi à Agridigitale que cette rencontre vise à impliquer de manière influente, motivée et engagée les jeunes dans les résolutions des problèmes liés au changement climatique et à la sécurité alimentaire en Afrique.

Le congrès sera meublé de conférences et panels qui seront animés par d’éminents experts autour des questions liées à la sécurité alimentaire et au changement climatique.

Les échanges porteront également sur : les moyens novateurs pour attirer les jeunes vers l’Agriculture climato-intelligente ; le marché de production locale face à la problématique de l'importation ; l’employabilité au bout de la formation en agronomie ; la contribution des TIC à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la résilience; l’adaptation au changement climatique et crédits agricoles ; le monde financier et financement des start-up agricoles.

Outre les conférences, les organisateurs annoncent les visites de fermes agricoles (Songhaï, BENIE) et de sites touristiques.

3 Contribution(s)

  1. DOUGBA-KINHOU R M Aristide say:

    Tout son simplement je dirai que c'est une bonne initiative.

    28/11/2018 08:19:01
  2. Hountondji Guillaume say:

    Je promoteur de ferme agro-pastoral, spécialisé dans la production des cultures maraîchères ( amarante, concombre, grandes morelle, ..etc) et l'élevage des porcs engraissés et des porcelets...

    27/11/2018 20:17:00
  3. HOUNMENOU Jean say:

    C'est une bonne initiative pour la relance de cette filière. Nous allons oeuvrer pour une révolution verte et des innovations pour concrétiser nos rêves. Je vous remercie

    27/11/2018 20:07:49

Votre avis