Eyabanè BITASSA, éleveur d'agouti à Amakpapé

Eh tenez-vous bien, un agouti mature se vend à prix d’or : 25 mille F.cfa, l’équivalent de 38,05 euros l’unité. "Par saison, on peut obtenir 7 ou 8, ce qui tourne autour de 200 mille F.cfa", dévoile –t-il soulignant qu’il est difficile d’attraper un agouti mature vivant.

Cap ce vendredi à Amakpapé (70 km de Lomé), puis à 7 km de la forêt Yaya de la localité, c’est bien là que le jeune Bitassa a élu son QG.

Un animal difficile à contrôler

Un élevage difficile mais pas impossible

Les agoutis appartiennent à la famille des rongeurs et vivement spécialement dans la brousse. Pour réussir cet élevage, il faut s’implanter dans cet écosystème. Sa passion pour l’élevage des animaux sauvages, l’amène à dompter les petits agoutis et à les élever jusqu’à maturité.

"C’est un animal très sauvage qu’il faudrait aussi dompter tout comme les autres animaux afin de l’adapter à l’homme. Il n’aime pas le bruit et la présence de l’homme car cela lui rend très nerveux, ce qui fait que son élevage est difficile puisqu’il ne s’adapte pas vite à l’homme", raconte le jeune éleveur à agridigitale. 

Conseils aux éleveurs débutants

Le jeune Bitassa suggère que pour se lancer dans élevage des agoutis, il est bien de commencer avec les petits agoutis de deux semaines.

Veillez à l'alimentation des agoutis

"Les agoutis étant des mammifères, la différence entre le mâle et la femelle est facile à constater. La femelle est plus petite que le mâle et à des mamelles", souligne Bitassa.

"A six mois déjà, les agoutis sont prêts à se reproduire et en ce moment, on fait descendre le mâle pour l’accouplement. Une fois l’accouplement fait, on retire systématiquement le mâle pour laisser la femelle avancée avec la grossesse. Sa gestation ne dure que quatre à cinq mois", ajoute –t-il.

Très souvent, la femelle donne deux portées par an. La séparation des petits de leur mère se fait un mois après la naissance. Il est aussi important de savoir que les agoutis ne vivent qu’un par cage. Le seul moment où ils se trouvent à deux n’est que le moment de l’accouplement.

Les températures trop élevées peuvent entrainer leur mort surtout les petits sont très sensibles à une chaleur excessive. Il est alors déconseillé de laisser deux mâles avec des femelles adultes à l’intérieur d’un enclos, sinon vous provoquez la mort du mâle le plus faible. 

C’est aussi un animal exigeant en ce qui concerne l’alimentation. Il consomme la plupart de sa nourriture le soir. Voilà pourquoi, il faudrait laisser une quantité d’herbe le soir pour qu’il puisse bien se nourrir.

Veiller à ce que les herbes soient fraîches pour leur éviter des maladies. Les herbes desséchées font perde du poids à l’animal car l’agouti obtient l’eau dont il a besoin de l’herbe fraiche qu’il consomme. C’est aussi un animal qui attrape fréquemment la diarrhée.

--------------

De notre envoyé spécial à Amakpapé, Palakiyêm Sandali

3 Contribution(s)

  1. Amedegbe Gabriel say:

    Je dispose une centaine d aulacodes a vendre.joignez au numéro indiqué pour toutes fins utiles

    29/04/2019 08:43:08
  2. Bitassa eyabanè say:

    Je suis très honoré. Merci à tout le groupe Agri digital

    14/01/2019 20:40:35
  3. Koussawo ekue glawdman say:

    c'est interessant ce projet.vraiment aujoud'hui l'agouti est vraiment consommer en Afrique et si les institutions agricole pourrait développer cette pratique d'élevage et financer ce genre de projet pour encourager les jeunes ruraux a pouvoir s'auto entreprendre c'est serait un atout pour les jeunes et un épanouissement pour tout les éleveurs.

    11/01/2019 13:19:12

Votre avis