Le ministre BATAKA (G) entouré de ses proches collborateurs

Sortie de terrain, réunion de cabinet, échange avec les principaux acteurs du monde agricole, rencontre avec les bailleurs, etc. pour Noël Koutera BATAKA, le temps est véritablement à l’action.

"Soyons plus concret, arrêtons les discours et proposons de manière précise ce qu’il faut faire assorti d’un deadline. Les pouvoirs publics s’engageront à faire leur part", résume en substance ses interventions.

Une dose de volonté politique qui rassure, galvanise, redonne confiance et remet tout le monde au travail avec à l’idée, la terre ne trompe pas.

La Banque mondiale s’engage !

Séance avec la représentante de la Banque mondiale

Outre le FIDA, la Banque mondiale s’est engagée cette semaine à soutenir la nouvelle politique agricole du gouvernement axée sur les chaînes de valeur, l’agrobusiness et la mise au point des agropoles (PND, axe2).  

Jeudi, le ministre de l'agriculture et de la production animale et halieutique, Noël BATAKA s’est entretenu au cabinet avec Hawa Cissé Wague, représentante de la Banque mondiale au Togo.

Les échanges ont notamment porté sur des projets en cours de financement par l'institution bancaire internationale. Le ministre BATAKA a souhaité une évolution rapide et une concrétisation de ces projets pour le bonheur des populations bénéficiaires.

L'OMS apporte son appui pour faire face aux épizooties

Tête à tête M.BATAKA(G) et Mme BINTA

Dans la même journée de jeudi, la nouvelle représentante de l'OMS au Togo, Dr Fatoumata Binta a réitéré l'appui de son institution au gouvernement pour contenir ce mal de la production animale. 

Face au ministre de l’agriculture, elle estime que "seule la convergence des actions peut permettre de venir à bout des épizooties.

M. Bataka  a émis à son tour le souhait qu'un plan d'action soit mis en place pour harmoniser les initiatives des acteurs dans la maîtrise des épizooties. D’autres questions liées à la sécurité alimentaire et sanitaire ont été également abordées.

Vers la mise en place d’une base de données unique pour le MIFA

Les faîtières des filières agricoles en pleine assise

Toujours dans la même journée, il a dirigé une assise avec toutes les faîtières des filières agricoles du Togo. Les résolutions prises à la fin des travaux sont fermes, faisables et objectives et rassurent les premiers acteurs du monde agricole.

Le ministre Noël Koutéra Bataka a entretenu les responsables des faîtières pour la mise en place d'une base de données unique des producteurs agricoles. La pertinence et les contours de l'opérationnalisation de cette base de données unique ont été analysés par les deux parties.

L'objectif de cette réflexion, c'est de convenir avec les producteurs de l'accompagnement nécessaire dans le cadre du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (MIFA).

Il a expliqué que la finalité est de faciliter l'accès aux facteurs de production pour améliorer les rendements des producteurs et donc d'améliorer leurs conditions de vie puis de créer massivement des emplois comme l'exige le PND.

"Les résultats de toutes ces initiatives seront visibles, quantifiables et mesurables bientôt", rassure –t-il.

3 Contribution(s)

  1. jules AGBOKOU say:

    toutes mes félicitations et encouragements à notre jeune et dynamique ministre. il faut qu'il pense aussi au domaine de génie rural......

    18/02/2019 22:29:20
  2. KONDOLI tchilabalo say:

    Félicitations à Son Excellence Mr BATAKA pour sa volonté et sa détermination.Les agents contractuels, les volontaires et les bénévoles du ministère de l'agriculture aussi attendent beaucoup de lui.merci et bon vent à lui

    18/02/2019 06:45:47
  3. BISLAO Komi Vincent say:

    Dieu merci nous sortiront de la misère. surtout nous qui sommes du domaine agricole. Félicitations mon excellence.

    17/02/2019 19:49:24

Votre avis