L'accord de financement pour INCLUSIF a été signé le 06 juillet au siège du FIDA à Rome par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Boubou Cissé, Ministre de l’économie et des finances de la République du Mali.

Le nouvel accord de financement va appuyer le Projet de services financiers inclusifs dans les filières agricoles (INCLUSIF), qui sera mis en œuvre progressivement dans cinq régions du pays (Koulikoro, Sikasso, Kayes, Ségou et Mopti).

En facilitant l’accès à des produits financiers adaptés, y compris l'épargne, le crédit et la micro-assurance,  et en promouvant le partenariat entre les acteurs privés des filières agricoles, le projet permettra aux petits producteurs d'investir dans les infrastructures et le matériel nécessaires pour les aider à produire, stocker, transformer et commercialiser leurs produits.

"La vision d'INCLUSIF est de promouvoir la transformation durable des filières agricoles en améliorant l'inclusion financière des groupes défavorisés, tels que les femmes et les jeunes, et de leurs organisations", a déclaré Philippe Rémy, Chargé du programme pays du FIDA au Mali.

 Rémy a aussi souligné qu’INCLUSIF contribuera à l’entrée de 440 000 bénéficiaires et 360 organisations de producteurs  agricoles dans le système bancaire.

En outre, plus de 40 000 producteurs auront accès à des financements alloués à l'adaptation aux effets du changement climatique. Le projet développera également des relations rentables et durables avec le secteur privé et le système financier.

Actuellement, l'inclusion financière dans les zones rurales du Mali est de 20%. Les petites et moyennes entreprises éprouvent également des difficultés à accéder au financement. En 2016, moins de 1% du crédit bancaire a été accordé au secteur agricole.

Le coût total du projet s'élève à 105,5 millions d’USD, dont un prêt de 22,9 millions d’USD et un don de 22,9 millions d’USD du FIDA.

Le projet sera cofinancé par le gouvernement du Danemark (21,6 millions d’USD), les institutions financières rurales (15,5 millions d’USD), l'ABC Microfinance-Babyloan (0,4 million d’USD), le secteur privé (5,4 millions d’USD), le gouvernement du Mali (4,6 millions d’USD) et les bénéficiaires eux-mêmes (1,9 million d’USD). Le déficit de financement de 10,4 millions d’USD sera couvert par le FIDA à travers un futur financement ou par d'autres partenaires de cofinancement.

 Depuis 1982, le FIDA a contribué à 14 projets et programmes de développement rural au Mali pour un montant total de 630 millions d’USD, dont  274,9 millions d’USD sous forme d'investissements ayant bénéficié directement à plus de 516 000 ménages ruraux.

Photo archive de Gilbert Houngbo lors du lancement du MIFA au Togo.

 Source: FIDA/AGRIDIGITALE

Votre avis