Bly Mauricette, patronne de COMUSERF

Ce couscous est d’ailleurs exporté vers d’autres sous la forme déshydratée et peut tenir dans son emballage pendant une durée de vie de 2 ans.

Bly Mauricette, promotrice de la société coopérative multiservices des femmes (COMUSERF) basée en Côte d'Ivoire est engagée à fond dans cette activité de transformation du manioc en attiéké et en biscuit.

Elle fait du business d’Attiéké, une véritable entreprise où elle pense qu’en entrepreneuriat, "il ne suffit pas de rêver mais plutôt d’arriver à mettre l’idée conçue en place".

Autre presse : Attiéké, le champagne de la Côte d'Ivoire

"Nous sommes dans la production, transformation et commercialisation des produits agricoles principalement le manioc, la patate douce, le maïs, le piment et l’aubergine. Par exemple avec le manioc, nous le transformons en attiéké déshydraté (très léger avec une durée de vie de 2 ans) et en biscuit de manioc", explique t- elle à agridigitale.

Son entreprise génère à ce jour, 100 emplois permanents en majorité les femmes affirmant que les femmes sont plus entreprenantes.

Coaching pour les jeunes

Pour elle, les agri-preneurs doivent se faire coacher et avoir des bonnes informations sur leur secteur avant de réussir.

"Il faut savoir que quand on décide de s’aventurer dans un secteur, on doit tout faire pour avoir les meilleures informations de ce secteur. En agriculture, il faudrait que tout jeune qui se lance cherche à être coacher au cours de l’élaboration de son projet. Des institutions sont mises en place pour jouer ce rôle et il reste aux jeunes de s’en approcher", recommande Mme Bly.

Lire aussi : L’ivoirien a choqué tout le monde

Passionnée de l’agriculture, Mauricette au début de son aventure a débuté avec l’achat des produits vivriers et par la suite s’est lancée dans la production avant de se lancer dans les plantations agricoles.

De la production, elle fait aujourd’hui dans la transformation des produits vivriers, notamment le manioc. Elle fait la fierté des femmes ivoiriennes et africaines en générale.

 

Mots-clés :

1 Contribution(s)

  1. AFFO Iré-omandon say:

    Ce document est très apprécié et il m'intéresse vivement. Mais je viens demander quels conseils qui sont entre autres : - je veux créer un cabinet de conseil et appui dans ce sens étant un ingénieur agronome, comment se prendre? - comment faire pour pouvoir créer un site web pour pouvoir publier mes données? Merci

    22/06/2019 11:08:25

Votre avis