Photo de famille de la mission avec le ministre de l'agriculture

La mission de supervision conduite par M. Abiassi a examiné avec satisfaction les progrès réalisés et les résultats obtenus dans le cadre du plan de travail du budget annuel (PTBA 2018) du PASA.

Lire aussi : Le vieux Ajavon a failli démissionner

Le financement mobilisé par la Banque mondiale pour cette phase additionnelle s’élèverait à 25,874 milliards F.Cfa.

Le Pasa vise essentiellement à accroitre le revenu des exploitants agricoles et compte aussi améliorer de façon durable les conditions des ruraux, particulièrement les plus vulnérables notamment les femmes et les jeunes.

Lire aussi : ChocoTogo fait des choses vraiment choco

Sur une prévision de 150.000 bénéficiaires en 2018, le projet en a déjà touché 147.235 soit un taux de 98,16%. Principalement, le pourcentage des femmes touchées est de 20,55% contre 18% attendu.

De janvier à août, la quantité de produits agricoles transformés est de 24.526 tonnes contre une cible de 27.070, soit un taux de réalisation de 90,60%.

Lire aussi : Séraphin a enfin trouvé sa voie

Le PASA a noté un fort accroissement de 109,10% en termes de produits agricoles. La quantité est de 30.765 tonnes contre une cible de 28.200 tonnes.

Sur la même période, il a également été enregistré un accroissement des effectifs des animaux auprès des bénéficiaires. Ils sont au nombre de 245.804 têtes sur une prévision de 271.943 soit 90,39%.

Lire aussi : Que retenir du PASA depuis sa mise en œuvre au Togo ?

Cependant seul au niveau des produits halieutiques que les résultats ont été moins encourageants avec un taux de réalisation de 46,38%.

Seule une quantité de 3.386 tonnes a été enregistrée contre 7.300 tonnes prévues. Mais les dispositions seront prises dès l’ouverture de la pêche sur le lac Nangbéto pour atteindre l’objectif.

"Nous sommes à trois mois de la fin de l’année mais soyez rassurés que nous tiendrons parole. Nous allons nous organiser pour que les objectifs soient atteints. Nous sommes en mesure de le faire", a promis le ministre Ouro-Koura Agadazi, en charge de l’agriculture. 

Votre avis