Minyanu Bénoît VONSA

Invité du journal Agridigitale, M.Vonsa reproche aux jeunes startups, entreprises agricoles ou agroalimentaires qui fabriquent des produits locaux à ne pas recourir aux expertises pointues pour faire adopter leurs produits aux consommateurs.

"Il faut dompter l'esprit du consommateur à consommer local", a-t-il lâché affirmant qu’il a mis au point des stratégies qui lui permettent de faire écouler tout genre de produit y compris les produits difficiles sur n’importe quel marché.

"Le secret, c'est de savoir dompter l'esprit du consommateur. Et le message doit comprendre les avantages du produit, le prix et le mental du commercial", révèle-t-il.

Le jeune Minyanu a déjà fait ses preuves au Togo et est actuellement sur le marché Béninois avec des résultats impressionnants.

Il conseille aux jeunes entrepreneurs de ne pas uniquement se focaliser sur le processus de vente mais également sur l'acteur qui ira vendre le produit. C'est à dire le commercial.

Minyanu est prêt à accompagner les jeunes entrepreneurs du Togo et partout en Afrique.

"Le commercial doit maîtriser tout le contour du produit pour parler avec assurance afin de convaincre le client. Vous attendez les clients mais ils ne réagissent pas. Au lieu de les laisser moisir, on peut jouer sur le prix pour pouvoir l'implémenter dans l'esprit du consommateur. Avec notre technicité, on peut faire écouler votre Stock. Aux jeunes entrepreneurs, de m’accorder tout simplement 10 minutes pour les transformer", lance –t-il avec conviction.

Les produits difficiles sont les produits qui ont du mal à s'écouler sur le marché ou qui tendent vers la péremption.

Votre avis