Les chercheurs de la sous-région chez le PM Sélom Klassou (milieu)

C’est la troisième fois que le Togo accueille cette importante réunion qui regroupe d’éminents chercheurs venus de huit pays membres de la sous-région, tous francophones, à savoir les 7 de l’UEMOA et la Guinée Conakry.

Les échangent qui prennent fin demain vendredi à Lomé portent sur "la contribution des sciences chimiques à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD)".

Jeudi, le président du comité exécutif de la SOACHIM, Dominique Sohounhloue à la tête d’une importante délégation a échangé avec le premier ministre, Komi Sélom Klassou.

"Les conclusions de vos travaux permettront de promouvoir surtout le secteur agricole sur lequel est basée la plupart des économies du continent afin de relever le défi lié à la transformation des produits cultivés sur notre sol", a-t-il plaidé.

Le PM Klassou a rappelé la volonté du Togo à intégrer dans ses politiques de développement, notamment, le nouveau Plan national de développement (PND) les objectifs de développement durable (ODD).

Il explique que le Plan national de développement (PND) est l’unique cadre de référence pour la période 2018-2022.

"Tous les pays n’ont pas les mêmes problèmes ; c’est pour cette raison qu’il faut élaborer des stratégies intégrées et adaptées aux opportunités et aux défis de chaque pays. Dans ce sens, le Togo a effectué un vrai diagnostic et retenu trois principaux axes qui sont intimement liés", a-t-il relevé.

Le PND est axé sur trois axes. Il s’agit de la mise en place d’un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives et se servir des ressources et des bénéfices générés par les deux premiers axes pour consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

Votre avis