Échange de paraphe entre P. Gomes et G. Houngbo (crédit photo FIDA)

Par cet accord intervenu en début de semaine à New York, Gilbert Houngbo, Président du FIDA et Patrick Gomes, Secrétaire général de l’ACP n’ont qu’une ambition : renforcer leurs synergies et leur complémentarité dans le financement, la recherche, les études et le dialogue politique.

Il s’agit principalement de faire face ensemble aux défis mondiaux actuels dont la lutte contre la faim, les migrations, le changement climatique, l’emploi des jeunes et la nutrition.

"Renforcer nos synergies est crucial alors que nous devons redoubler d’efforts pour éliminer la faim et la pauvreté, mais aussi offrir un avenir durable et une alternative à la migration aux jeunes des zones rurales", a indiqué Gilbert Houngbo.

Il martèle que "cette forte synergie est indispensable pour réduire la pauvreté dans le monde en développement".

"Aujourd’hui marque un jour important pour le Groupe ACP puisque nous signons cette lettre d’intention avec le FIDA visant notamment à soutenir les femmes et les jeunes le long des chaînes de valeur agricoles. Nous pensons que cette collaboration entre les deux institutions contribuera à l’objectif de réduction de la pauvreté et de croissance durable et inclusive dans l’économie des pays ACP", a déclaré pour sa part, M. Gomes de l’ACP.

Avec son portefeuille de prêts et de dons, le FIDA soutient déjà 106 projets en cours dans les pays ACP dont 93 en Afrique à travers la conception et le financement de programmes de développement rural et agricole. 

Il soutient également l’innovation par le financement de projets spécifiques et est engagé dans le dialogue politique sur les questions agricoles et de développement rural dans les pays.

Mots-clés :

Votre avis