Mazamessoh Assih très confiante

A en croire la secrétaire d’Etat Mazamessoh Assih, le gouvernement n’a plus véritablement droit à l’erreur.

"Nous faisons en sorte que sur les 20 mois, nous financions les 110 promoteurs de projets. Mais, d’ici à fin de l’année, nous allons financer 50 promoteurs. Nous n’avons pas peur que cet objectif soit atteint’, a rassuré mardi Mme Assih.

Le gouvernement rassure de la disponibilité des premières enveloppes en faveur des premiers bénéficiaires dès le mois d’octobre. 

Lancé en 2015, le PNPER est cofinancé par le Fida et l’Etat togolais à hauteur de 19,2 milliards de francs dont 10,8 milliards pour le Fida. Il vise la réduction de la pauvreté en promouvant l’entrepreneuriat rural.

Le projet cible 50.000 bénéficiaires directs et permettra entre autres la création et le renforcement de 1800 micro entreprises.

Il avait connu des moments de fortes turbulences avec des résultats en-deçà des attentes du Fida. Mais très vite, l’institution onusienne a permis de sauver de justesse le projet. Un recadrage a été fait avec de nouvelles exigences.

Lire aussi : Le PNPER n’est pas du temps perdu

Une délégation du Fida était à Lomé tout dernièrement sous la conduite de Martin Lisandro, son Directeur division Afrique de l’Ouest et du Centre.

Elle s’est félicitée du travail abattu par le gouvernement togolais. Le Fida s’est alors engagé à accompagner toutes les parties prenantes pour une relance effective du PNPER qui prend fin en 2020.

Agridigitale propose aux jeunes de contacter par région les points DOSI avoir de plus amples informations sur le projet.

Mots-clés :

Votre avis