Paul Kossi AKOUNONA

"L’un de mes rêves est d’investir plus tard dans une grande ferme agro-pastorale, si possible pas trop loin d’un cours d’eau. Je dirais même que vivre ou tout au moins passer assez du temps au milieu de cette ferme moderne serait une grande source de satisfaction pendant ma retraite", lâche –t-il à agridigitale.

Il ajoute: "c’est sans doute un rêve caché de finir ma vie dans les conditions similaires où elle a commencé, dans le milieu rural".

Directeur Général du bureau d’étude et des contrôles, DECO-IC (DESIGN AND CONTROL – Ingénieurs Conseils), Paul défend l’idée que son secteur d’ingénierie est l'un des plus gros contributeurs des impôts et taxes à l’Etat.

Et lui-même bien sûr, se situe au début et à la fin, car, il contribue et participe pleinement par son génie à faire bâtir le pays.

DECO-IC fait tout le job !  

Tout d’abord, notez que le Groupe DECO est un Holding dont la filiale la plus active pour l’instant reste la société d’ingénierie DECO-IC qui intervient dans les études et le contrôle des projets de génie civil qui a vu le jour en l’an 2000

Pour faire court, je dirais qu’à l’instar des autres bureaux d’ingénierie, DECO-IC accompagne les Maitres d’ouvrages (publics et privés) dans les études de faisabilité, études techniques, économiques et environnementales détaillées,  dans l’élaboration des dossiers d’appels d’offres (DAO), des projets à réaliser ainsi que dans le contrôle et le suivi de la mise en œuvre des projets.

Dans la phase de mise en œuvre d’un projet, mieux qu’un simple surveillant, le bureau de contrôle a la mission d’ingénieur conseils aussi bien pour le Maitre d’ouvrage que pour l’entreprise chargée de l’exécution des travaux.

Des réalisations qui changent la vie des ruraux

Importante réalisation à Tové (PARTAM)

En tant que bureau de Génie civil, notre domaine de prédilection, est, en premier lieu les bâtiments et surtout les infrastructures de transports dont les pistes rurales.

Dans ce secteur, quelques-unes de nos réalisations sont (Etude et le contrôle des travaux de réhabilitation des pistes rurales dans les zones de culture de café, cacao et coton dans le cadre du projet COM-Stabex 95-99 du 7ième FED (2008-2010) dans les régions Maritime, Plateaux, Centrale et Kara ;  Contrôle des travaux de réhabilitation des pistes rurales dans le cadre des programmes de 50 km de pistes par préfectures (2009-2010) et de 30 km par préfecture (2011-2012) du gouvernement togolais etc.)

Parallèlement à ces infrastructures de transports dans le milieu rural, nous avons eu l’opportunité d’apporter notre expertise dans la conception, les études et la réalisation des projets agricoles notamment : la réhabilitation et l’aménagement des terres agricoles dans la zone de Mission Tové (PARTAM 2007-2019) ; la construction de 59 magasins de stockage de 10 à 250 tonnes, de 8 abris d’équipements et 9 hangars de marches dans la région de la Kara dans le cadre du Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT) (2014-2015).

Ces projets ont eu des impacts positifs évidents sur les populations rurales bénéficiaires.

En effet, la réhabilitation des pistes rurales contribue au désenclavement de milieux ruraux, à un meilleur écoulement des productions agricoles vers les centres de commercialisation ainsi qu’à un meilleur accès aux infrastructures socio-économiques et sanitaires de qualité souvent inexistantes dans les villages reculés.

Quant aux projets agricoles, ils contribuent à l’amélioration de la productivité et à un meilleur stockage des produits agricoles. Tout ceci contribue à la réduction de la pauvreté.

L’ingénieur du génie civil a son mot à dire

Les ingénieurs de génie civil ont à apporter leur expertise dans les volets relevant des études topographiques, de conception et de dimensionnement des ouvrages.

Château d'eau réalisé

Ces expertises complètent celles des ingénieurs ruraux. Par exemple, avec notre partenaire tunisien, le Cabinet SCET-Tunisie, nous apportons notre savoir-faire dans l’un des projets phares actuel du gouvernement à savoir le PRODAT (Projet de Développement des Agropoles au Togo), les études techniques d’aménagements hydro- agricoles, pistes et approvisionnement en eau potable dans l’Agropole du bassin de la Kara.

L'un des gros payeurs d'impôts…

Les sociétés d’ingénierie, notamment le génie civil que je connais le mieux, ont en général pour client principal l’Etat et obtiennent les marchés à la suite des appels d’offres qui exigent des pièces administratives à jour, dont le quitus fiscal pour concourir.

Pour renouveler ces pièces elles sont contraintes de payer régulièrement et à temps, tous les frais liés aux impôts qui sont proportionnels aux chiffres d’affaires et charges.

Or les marchés des travaux publics drainent souvent des montants importants, au regard des moyens nécessaires pour la réalisation des travaux contactés avec l’État.

Je crois donc qu’il apparait évident que le secteur d’ingénierie contribue grandement dans les ressources des impôts.

Renforcer l’assise régionale du groupe

Notre ambition est de consolider les expériences acquises à travers nos interventions aussi bien en études projets et contrôle des travaux au Togo et dans la sous-région, notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Sénégal, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, etc.

Avec la douzaine d’ingénieurs permanents, dynamiques et chevronnés que comptent aujourd’hui DECO, sans oublier les techniciens et le personnel administratif, nous espérons continuer à accompagner le gouvernement togolais dans l’apport de l’expertise locale, dans la mise en œuvre des projets, la création d’emplois et aussi la conquête de nouveaux marchés dans la sous-région.

Secret de réussite

Savoir associer tout le monde (Paul en gilet)

Le métier d’ingénieur demande assez de sacrifice de soi, du temps, de la recherche permanente d’innovation, de l’honnêteté et de l’abnégation. Tout ceci est surtout très important au début de notre carrière pour capitaliser une expérience solide.

Il arrive, parfois que nous ayons le sentiment de ne pas être payé à notre juste valeur, mais l’opportunité de toucher aux réalités du métier est déjà une bonne chose, car après quand l’expérience vient, ce que vous croyez perdre financièrement se rattrape très vite.

Quand nous choisissons d’être chef d’entreprise, notamment de bureaux d’étude, la réussite passe par une bonne collaboration et une motivation permanente de nos collègues ingénieurs qui devraient être perçus comme tels et non comme nos employés.

En termes plus clairs, si par la grâce de Dieu, la société émerge, nous avons le devoir de faire en sorte que le fruit de cette réussite soit ressenti concrètement et positivement par tous, même si ce sera toujours à vous, responsable de la société de consentir en tout temps e en tout lieu, les sacrifices les plus énormes, surtout au début de la vie de la société.

Il est parfois plus facile de se hisser à un haut niveau en termes de qualité de service que de se maintenir à ce niveau.

Votre avis