Cheptel en croissance de 28% (crédit photo Agridigitale)

"Le Togo a enregistré en 5 ans une croissance de 28% de son cheptel. Pour obtenir et consolider de tels résultats, cela suppose qu'on doit maîtriser toutes les maladies animales", a-t-il plaidé vendredi à Lomé lors de la remise d’importants équipements offerts par la Banque mondiale.

Lire aussi : Une mauritanienne aux commandes du bureau de la Banque mondiale au Togo

120 motos, 8 véhicules 4*4,  des matériels de laboratoire et de bureau ont été alors réceptionnés par le ministre en charge de l’Elevage, Ouro-Koura Agadazi  dans le cadre du projet de renforcement du système de surveillance des maladies animales (REDISSE) financé à plus de 10,5 milliards par la Banque mondiale pour la période 2017-2023.

Les équipements ont coûté 280 millions F.cfa et permettront au Togo de renforcer le système de surveillance des maladies infectieuses au Togo.

"Les équipements roulants seront distribués aux agents de terrain sur l'ensemble du territoire national pour mener une surveillance de façon à pouvoir faire des rapportages en temps réel pour engager des actions pour pouvoir enrailler ou éradiquer éventuellement toute crise sanitaire qui va s'éclater en tout coin du territoire national", a expliqué le ministre Agadazi.

Lire aussi : Une banque mondialement généreuse avec le Togo

Le gouvernement togolais et la Banque mondiale ont bien compris qu’il faut renforcer le diagnostic précoce pour vite détecter ses maladies à la base et les étouffer.

Le pays envisage d’ailleurs mettre en place un système d’alerte précoce efficace et renforcer la surveillance des maladies animales.

Votre avis