Eric Bonin, Expert en orientation scolaire

En marge du salon des métiers du Togo qui s’ouvre du 14 au 16 décembre sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé, M. Bonin animera le 14 décembre dans l’après-midi, une tribune, baptisée "Parlons métiers".

Il s’agit d’un concept assez original qui pour la 1ère fois, débattra des métiers de l’agriculture, une plateforme qui va rassembler employeurs, formateurs, directeurs d’écoles, centres de formation et les décideurs.

Lire aussi : Etre d’abord employé avant d’être déployé

"En 3h chrono, tout ce monde va s’asseoir pour parler de ce qui est la réalité dans le monde professionnel sur le terrain", indique –t-il à agridigitale.

"Les employeurs vont dire, nous avons besoin pour les 5 à 10 prochaines années, de tel ou tel profil, on n’en trouve pas.  Les producteurs agricoles, les fermiers, les transformateurs vont exprimer leurs besoins en termes de compétences, ressources humaines et qualifications. Les chefs d’établissement ayant pris note s’engageront sur les 5 et 10 prochaines années à former les diplômés en rapport aux besoins exprimés. Enfin, les décideurs vont traduire cela en politique pour que les objectifs fixés soient atteints", détaille M. Bonin.

Lire aussi : Le salon des métiers, c’est le 14 décembre sur l’esplanade

Il regrette que "lorsqu’il est question d’adéquation formation-emploi, tout le monde crie et critique mais peu d’actions sont visibles".

Parlons Métiers est pour lui,  une réponse pragmatique à cette problématique.

---------------

Visitez le site du Salon

Votre avis